BlackBerry Z10 : la révolution tactile ?

  • A
  • A
BlackBerry Z10 : la révolution tactile ?
@ Europe1.fr
Partagez sur :

TEST - Après une semaine d'utilisation intensive, Europe1.fr livre son verdict sur le dernier né de chez BlackBerry.

Nouveau départ. C'est un véritable virage à 180° pour BlackBerry avec ce Z10 : adieu le clavier physique qui a fait la réputation des smartphones canadiens, place au tout tactile. Tour d'horizon des qualités et défaut du BlackBerry 10 qui sort en février chez tous les opérateurs.

06.02 930x620 BlackBerry Z10 Smartphone

Les Plus :

>> Une interface originale. Premier bon point pour BlackBerry : son nouveau système de navigation dans les menus est intuitif. En témoignent trois gestes qui résument cette nouvelle interface :

>> "Tirer" du bas vers le centre de l'écran pour afficher les quatre dernières applications,

>> Glisser du bord gauche vers le centre pour accéder au Hub,

>> Glisser de la droite vers la gauche de l'écran pour afficher toutes les applications.

06.02 930x620 BlackBerry 10 Z10 Smartphone

>> Un clavier (enfin) révolutionnaire. Deuxième bonne surprise : BlackBerry a réussi son passage du clavier physique (de véritables touches à presser) au clavier virtuel. En tapant les premières lettres d'un mot, plusieurs propositions apparaissent à l'écran. Pour valider une proposition, il suffit de toucher le mot et de glisser le doigt vers le haut de l'écran : il s'ajoute alors au texte du message. Gadget ? Non, car les mots proposés sont quasiment toujours pertinents. On peut ainsi écrire la quasi-totalité d'un message simplement à partir des propositions du clavier virtuel. Une vraie réussite.

Les Moins :

>> Une réactivité à revoir. Légèrement plus grand que celui de l'iPhone 5, l'écran du Z10 est cependant plus petit que celui de son principal concurrent, le Samsung Galaxy S3. Malheureusement, la partie tactile ne répond pas aussi bien que les deux précédents nommés : par moment, il faut s'y reprendre à deux fois pour déverrouiller l'appareil. Même constat lorsqu'il s'agit de sélectionner plusieurs fichiers à la fois : le multitouch n'est pas au point.

>> Le Hub, la fausse bonne idée. Le Hub, c'est une seule page réunissant tous les messages, mentions et alertes. Twitter, Facebook, Emails, BBL, SMS, LinkedIn, Google Talk, Appels manqués... Toutes les notifications de ces applications apparaissent dans un seul flux, sans hiérarchisation. L'idée de départ est bonne, il s'agit d'éviter de passer par une multiplication d'applications pour simplifier l'usage du smartphone. Mais dans les faits, placer par exemple à un même niveau d'importance un mail urgent de son patron et une mention pour une nouvelle vidéo de chat qui danse sur Facebook est guère souhaitable.

06.02 930x620 BlackBerry 10 Z10 Smartphone

>> Un manque cruel d'applications. BlackBerry a annoncé 70.000 applications au lancement de son nouveau système d'exploitation. Mais il manque encore bon nombre d'applications essentielles : L'Equipe, Eurosport, une application pour gérer les flux RSS… Les jeux gratuits de qualité se comptent également sur les doigts d'une main. On peut aussi regretter l'absence d'applications alternatives pour Twitter : l'application officielle n'est pas suffisamment complète.

06.02 930x620 BlackBerry 10 Z10 Smartphone

>> Une autonomie catastrophique. C'est le plus gros point noir de l'appareil : il ne tient pas une journée en usage intensif. Cela s'explique aussi par les nombreuses notifications qui alimentent le Hub, celui-ci étant mis à jour quasiment en permanence. À titre comparatif, l'iPhone 5 tient une journée complète pour la même utilisation.

06.02 930x620 BlackBerry 10 Z10 Smartphone

>> Un prix pas assez agressif ? Pas de miracle chez BlackBerry : l'appareil est vendu environ 600 euros sans abonnement. Bouygues Telecom le propose entre et 99,90 euros avec un abonnement, les autres opérateurs devraient communiquer leurs prix respectifs dans les semaines qui viennent. Un prix inférieur à celui de l'iPhone 5 d'Apple (à partir de 679 euros) mais supérieur à celui du Samsung Galaxy S3 (à partir de 499 euros)

Conclusion :

L'impression générale est mitigée. D'un côté les bonnes idées sont là (le Hub, la gestuelle de navigation et le clavier virtuel), de l'autre trop de points négatifs placent le BlackBerry 10 en-dessous de la concurrence. Finalement, les arguments positifs ne sont pas suffisamment prononcés pour convaincre les utilisateurs qui hésiteraient à quitter Samsung ou Apple.

06.02 930x620 BlackBerry Z10 Smartphone