BlackBerry n'exclut pas de se vendre

  • A
  • A
BlackBerry n'exclut pas de se vendre
BlackBerry ("mûre" en anglais, un fruit sombre comme la couleur de ses produits) a ensuite été largement distancé par l'iPhone d'Apple.@ REUTERS
Partagez sur :

C'est l'une des pistes explorées par le pionnier des smartphones désormais dans la tourmente.

L'INFO. "Keep Moving" ("Toujours en mouvement"). Le fabricant canadien de smartphones BlackBerry tentait encore une fois, lundi, de ne pas faire mentir son slogan... mais pour combien de temps ? En grande difficulté, le groupe a annoncé avoir mis sur pied un comité spécial chargé d'explorer "des alternatives stratégiques". Parmi les options envisagées : la vente pure et simple de la société pionnière de l'internet mobile.



"Le moment est venu. "Compte tenu de l'importance et de la force de notre technologie, de l'évolution de l'industrie et de l'état de la concurrence, nous pensons que le moment est venu d'explorer des alternatives stratégiques", a déclaré, dans un communiqué, Timothy Dattels qui a pris la tête du comité spécial chargé d'explorer des alternatives stratégiques. Parmi les options évoquées dans le communiqué, des coentreprises, des partenariats mais aussi une piste plus radicale : la vente de la société. Outre Timothy Dattels, un ancien banquier d'investissement de Goldman Sachs qui est l'un des administrateurs de BlackBerry, le comité comprendra aussi Thorsten Heins, le directeur général du groupe canadien.

À LIRE AUSSI : RIM devient BlackBerry

Le titre en vedette à Wall Street. BlackBerry ne s'en cache pas : la firme n'a "pas la garantie" d'aboutir à une quelconque opération et précise qu'il ne fera plus de commentaire sur la question tant que son conseil d'administration n'aura pas approuvé une transaction ou mis fin à la procédure. La réaction de Wall Street, elle, ne s'est pas faite attendre : le titre BlackBerry a aussitôt repris en forte hausse s'adjugeant 5,3% à 10,27 dollars lundi, après déjà un gain de 5,74% vendredi.

À LIRE AUSSI : Apple/Samsung : 66% du marché français

15.07 930x620 Apple Logo

© REUTERS

La firme à la mûre distancée par celle à pomme. Pionnier des smartphones et de l'internet mobile à la toute fin des années 90, BlackBerry ("mûre" en anglais, un fruit sombre comme la couleur de ses produits) a ensuite été largement distancé par l'iPhone d'Apple et les nombreux fabricants comme Samsung qui utilisent le système d'exploitation Android de Google.

BlackBerry 10, l'espoir déçu. Lancée début 2013, la nouvelle ligne de smartphones BlackBerry 10 ("BB 10") n'a pas rencontré le succès escompté. C'est pourtant avec cette dernière version de son système d'exploitation que le groupe joue sa survie. Le comité mis en place y croit toujours et compte bien accélérer le déploiement de BlackBerry 10.