Arrêté au cinéma à cause de ses Google Glass

  • A
  • A
Arrêté au cinéma à cause de ses Google Glass
(Photo d'illustration)@ REUTERS
Partagez sur :

Soupçonné de piratage, un Américain qui utilise les "lunettes" connectées a été interrogé par la Sécurité intérieure. 

L'INFO. On sait que les Google Glass ne sont pas bienvenues au sein de plusieurs établissements outre-Atlantique. Visiblement, les "lunettes" connectées du géant américain ne sont pas non plus appréciées au cinéma. Un spectateur l'a appris à ses dépends le week-end dernier : arrêté en pleine séance, il a été interrogé par les agents du département de la Sécurité intérieure durant une heure, soupçonné de piratage.

Dénoncé par un employé. L'utilisateur des Google Glass était venu voir Jack Ryan : Shadow Recruit avec sa femme. Un employé du cinéma a alors prévenu un représentant de la Motion Picture Association of America (MPAA), qui défend les intérêts d'Hollywood. Ce dernier a contacté le département de la Sécurité intérieure, en charge de la lutte antiterroriste mais également des affaires de piratage. Qui a alors dépêché des agents pour interroger le testeur.

Le dernier modèle de Google Glass. Au moment de son arrestation, le spectateur portait la toute dernière version des Google Glass, qui permet d'intégrer des verres correcteurs à l'objet connecté. C'est vraisemblablement pour sa capacité à filmer ce que son détenteur voit que les Glass ont été vues comme une menace par l'employé du cinéma. Mais après l'interrogatoire, les inspecteurs ont connecté l'objet à un ordinateur et ont pu constater que les Glass n'avaient rien enregistré. Rappelons que l'autonomie des Google Glass est limitée et ne permet de toute façon pas d'enregistrer l'équivalent d'un film au cinéma. Pour se faire pardonner, le cinéma a offert quatre places au spectateur.

13.11 930x300 Google Glass Pano
sur le même sujet, sujet,

Google : bientôt des lentilles connectées

L'Américaine qui conduisait avec des Google Glass acquittée

Google Glass : et maintenant, la musique