4G: la riposte des concurrents de Free s'organise

  • A
  • A
4G: la riposte des concurrents de Free s'organise
Stéphane Richard, patron d'Orange, est monté au créneau pour dénoncer l'offre 4G de Free Mobile.@ REUTERS
Partagez sur :

STRATÉGIE - Les trois opérateurs minimisent l'arrivée du très haut débit mobile chez Free. Mais...

"90% des Français n'en ont rien à faire de la 4G". La phrase est signée Xavier Niel, le patron de Free Mobile le 21 novembre dernier. Dix jours plus tard, surprise, le quatrième opérateur annonce enfin son offre Internet mobile haut débit : un forfait toujours au même prix (19,99 euros par mois) mais un réseau 4G à peine installé. De quoi faire réagir les Orange, SFR et autres Bouygues Telecom : les trois opérateurs ne se sont pas privés de critiquer Free Mobile et ne comptent pas en rester là. Explications.

04.12 930x300 Free

© REUTERS


Orange s'agace… "Ce n'est pas de la 4G c'est de la 3G donc il faut arrêter de prendre les gens pour des andouilles", s'est agacé Stéphane Richard, patron d'Orange, sur RTL. Le PDG de l'opérateur historique s'en est pris directement à la qualité du réseau de son meilleur ennemi (Orange et Free sont partenaires pour le réseau 3G) : "Le problème c'est que c'est du vent tout ça parce qu'il n'y a pas de couverture. Je vous laisse imaginer la qualité de réception que vous pourrez avoir avec 700 antennes sur l'ensemble du territoire". Et les chiffres lui donnent raison : selon l'Agence nationale des fréquences, Orange avait déjà activé 3.879 antennes au 1er décembre et ne couvrirait pourtant que 40% de l'Hexagone.

04.12 930x300 Orange

© REUTERS


…mais reste sur sa ligne. Lors de l'annonce de son offre 4G, en septembre dernier, le premier opérateur de France (36% de parts de marché) avait précisé que les prix de lancement subiraient une hausse début 2014. L'annonce de Free va-t-elle chambouler la stratégie 4G d'Orange ? Que nenni d'après Delphine Ernotte Cunci, directrice France de la marque, sur le site Orange Info : l'opérateur va comme prévu augmenter ses tarifs, qui bénéficient actuellement d'une remise allant de cinq à dix euros par mois. Pour concurrencer Free et son offre low-cost, Orange compte sur Sosh, ses propres forfaits à moindre coût. La 4G n'y est pas encore intégrée mais il se murmure que ce ne serait plus qu'une question de semaines. Et cela s'accompagnera d'une augmentation du prix des forfaits, comme l'avait annoncé Stéphane Richard en septembre dernier.

04.12 930x300 SFR 4G

© REUTERS


Bouygues Telecom fulmine mais s'aligne. Bouygues Telecom aura mis moins d'une semaine pour réagir à l'annonce de Free Mobile. Lundi, le troisième opérateur, qui a encore perdu 192.000 clients au troisième trimestre, a annoncé ajouter la 4G à tous ses forfaits actuels, sans surcoût. Et en coulisses, l'opérateur tire à boulet rouge sur la qualité du réseau 4G de son concurrent. "C'est une vaste fumisterie, un effet d'annonce", confie une source proche de l'opérateur à Europe1.fr. Bouygues Telecom, qui couvre 63% du territoire français en 4G, estimerait à 10% la couverture haut débit mobile de Free Mobile. Quant à l'offre low-cost de l'opérateur, B&You, elle va bientôt intégrer la 4G comme l'a annoncé un tweet du compte officiel jeudi. Mais aucun détail sur le prix ni la date de commercialisation de cette nouvelle offre n'a été précisée.



Et SFR ? Hasard du calendrier ou réelle stratégie ? Le deuxième opérateur français présentait mardi, quelques minutes avant l'annonce de Free, une promotion "spéciale Noël" sur ses deux forfaits low-cost de la gamme RED. L'offre à 19,99 euros par mois passe à 11,99 euros et celle à 11,99 euros par mois sera vendue à 4,99 euros, mais toujours sans 4G. Une promotion disponible quelques jours seulement sur le site vente-privée.com, valable pendant un an. Après cette date, les prix originaux seront facturés. Mais pour profiter de la 4G chez SFR, il faut compter 30,99 euros par mois et un engagement minimum de 24 mois. Bien loin des 19,99 euros sans engagement de Free Mobile.

04.12 930x300 SFR

© Capture d'écran


sur le même sujet

La 4G de Free vaut-elle le coup ?

Le plan de Free pour contrer le duo Bouygues-SFR

Xavier Niel aime bien les "Géo Trouvetout"

Free pointé du doigt pour son réseau 3G