Yvelines : un couple de retraités tués

  • A
  • A
Yvelines : un couple de retraités tués
Les corps ont été découverts dans la maison du couple à Maurepas dans les Yvelines.@ Google Street View
Partagez sur :

Leurs corps ligotés et lardés de coups de couteau ont été découverts dans leur maison de Maurepas.

Un voisin a donné l'alerte vendredi, inquiet de voir les volets fermés. A leur arrivée dans le pavillon situé sur l'avenue du Roussillon à Maurepas, dans les Yvelines, les équipes de secours ont découvert les corps sans vie des deux septuagénaires sans histoire.

Ligotés et tués de plusieurs coups de couteau

Les victimes, ont été tuées de plusieurs coups de couteau et découvertes ligotées avec du fil de fer. L'enquête devra déterminer si le couple a été torturé et si le vol est le mobile de ce double homicide.

Aucune effraction n'a été constatée dans le logement qui a, en revanche, été complètement fouillé. L'heure du drame est encore inconnue. D'après des témoins, les volets de la maison étaient fermés depuis jeudi après-midi.

Un couple sans histoire

Dans le quartier, l'incompréhension règne. "C'étaient des gens charmants : un bon papi, une bonne mamie" explique un voisin au micro d'Europe 1. "Ils étaient toujours souriants, aimables, cherchant à faire plaisir, ne posant aucun problème".

"Les deux victimes de 72 et 74 ans vivaient avec une petite retraite. Lui était un ancien employé de l'Institut national de la recherche agronomique (INRA). C'est incompréhensible de s'acharner sur des gens modestes et sans histoire pour de l'argent", a déploré une source judiciaire.

Les démarcheurs pointés du doigt

Le voisinage parle au micro d'Europe 1 de nombreux démarcheurs aperçus dans la semaine."Ils étaient excessivement sollicités par des démarcheurs. Alors est-ce qu'ils ne se laissaient pas influencer par eux ?", se demandent leurs voisins.

Du côté de la justice, les interrogations fusent. "Nous sommes confrontés à de nombreuses affaires où les victimes sont ligotées mais un tel déchaînement de violence est inhabituel. D'habitude, les malfaiteurs ligotent leurs victimes, s'emparent de leurs biens puis disparaissent. La police démarre son enquête qui va nécessiter de nombreuses auditions", a expliqué une source judiciaire.

Le parquet de Versailles a ordonné une autopsie des corps, dans le cadre d'une enquête confiée à la police judiciaire de Versailles.