Ils pensaient voler des parfums, mais sont repartis avec des timbres

  • A
  • A
Ils pensaient voler des parfums, mais sont repartis avec des timbres
@ AFP
Partagez sur :

Dérobés mardi lors d’un braquage à Brie-Comte-Robert, près de 20 millions de timbres postaux ont été retrouvés intacts par la police, près de Claye-Souilly, également en Seine-et-Marne. 

L’info. C’est le genre d’erreur qui peut coûter cher. Mardi, deux malfaiteurs peu renseignés ont volé pour près de 20 millions de timbres. En réalité, ils pensaient dérober des parfums.  

Lorsqu’ils ont attaqué le camion du sous-traitant de la Poste, mardi matin, sur le parking d’un supermarché de Brie-Comte-Robert, en Seine-et-Marne, les braqueurs ne pensaient pas embarquer des timbres postaux ni des enveloppes pré-timbrées. Non, ils visaient plutôt des flacons de parfum… Un magot qui aurait été beaucoup plus facile à écouler que l’équivalent de 20 millions de timbres. Mais comment ont-ils pu se tromper à ce point ?

Flacons de parfum. Sur le parking en zone industrielle de Brie-Comte-Robert, les voleurs barrent la route au 38 tonnes à l’aide de leur propre poids lourds. Puis ils cassent la vitre à coup de marteaux et extraient le conducteur de sa cabine, à qui ils demandent : « Tu transportes bien des parfums ? »  Mais c’est là que le bât blesse : soit ils n’entendent pas la réponse soit le conducteur ne répond rien. En tout cas, le commando poursuit sur sa lancée et les malfrats chargent douze palettes dans leur propre camion avant de prendre la fuite. Sans vérifier un instant le contenu de ce qu’ils emportent.

>> LIRE AUSSI - Timbres volés en Seine-et-Marne : le butin a été retrouvé

Erreur d’appréciation… Ce n’est que 30 km plus loin, quand ils examinent la cargaison, qu’ils s’aperçoivent de leur erreur. Le duo ouvre un carton, puis deux, s’attendant à by Browser Shop" xhtml:id="_GPLITA_3" >voir des flacons de parfum par dizaine. Mais stupeur, ils tombent en réalité sur des milliers de timbres et des enveloppes pré-affranchie.  S’il y a là pour près de 20 millions d’euros de butin, celui-ci est quasi-impossible à revendre. En effet, il n’existe pas de réseau pour écouler ce type de marchandise.

Et abandon du butin. Les braqueurs ont donc abandonné le trésor dans leur camion, bien garé au bord de la Nationale 3, non loin de Claye-Souilly, en Seine-et-Marne. Il a été retrouvé mercredi par les policiers. Les malfrats, eux, sont toujours activement recherchés par la police judiciaire de Versailles, en charge de l’enquête.