Violences à Marseille : 63 gardes à vues et 3 expulsions du territoire

  • A
  • A
Violences à Marseille : 63 gardes à vues et 3 expulsions du territoire
Heurts dans le quartier du Vieux-Port à Marseille samedi.@ JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP
Partagez sur :

Depuis vendredi, les forces de l'ordre ont procédé à 116 interpellations, a indiqué dimanche soir le ministère de l'Intérieur.

Depuis vendredi, les forces de l'ordre ont procédé à Marseille à 116 interpellations et 3 expulsions, selon un communiqué du ministère de l'Intérieur publié dimanche soir. Durant les échauffourées où supporters anglais et supporters russes se sont affrontés, 35 personnes ont été blessées dont plusieurs gravement.

63 gardes à vues. Depuis vendredi, quand ont commencé des heurts autour du Vieux-Port, les policiers ont procédé à "116 interpellations, dont 63 ont donné lieu à des gardes à vues", précise le communiqué.

Interdictions d'entrée. Par ailleurs, "trois expulsions du territoire de supporters violents ont déjà été prononcées" et "cinq nouvelles interdiction d'entrée" ont été appliquées à des personnes étrangères "signalées pour leur risque de trouble à l'ordre public". Le ministère indique que ces opérations "se poursuivront tout au long de la compétition".

Des Russes équipés pour se battre ? Après des premiers heurts dans la nuit de jeudi à vendredi dans le quartier de la Canebière, les violences se sont poursuivies samedi dans la même zone mais aussi près du Stade-Vélodrome après le match de l'Euro entre l'Angleterre et la Russie. Selon Mark Roberts, responsable de l'unité spécialisée dans le football de la police britannique, les supporters russes sont venus à Marseille équipés dans le but de se battre avec "des protèges-dents, des gants de boxe, des couteaux" et "des sacs banane, peut-être pour dissimuler des armes". Dans une interview accordée lundi au Guardian, il a mis en garde la France contre de possibles heurts qui pourraient survenir cette semaine à Lille et à Lens, lors de nouveaux matches.