Vigile tué : "il ne méritait pas ça"

  • A
  • A
Vigile tué : "il ne méritait pas ça"
Le vigile abattu avait refusé l'entrée à un client pour une tenue "non appropriée" (photo prétexte)@ MaxPPP
Partagez sur :

TÉMOIGNAGES - Les amis du videur de boîte de nuit tué dimanche à Ivry-sur-Seine sont choqués.

L'émotion et la colère. Quelques heures après la mort de Fofana, un videur de boîte de nuit abattu de plusieurs coups de fusil à Ivry-sur-Seine dimanche matin, ses amis tentaient de comprendre comment un tel drame avait pu survenir.

"C’est quelqu’un de bon qui a du cœur, vaillant comme on dit chez nous", raconte sur Europe 1 Olivier, un ami videur, venu se recueillir sur les lieux de la fusillade. "Un vrai soldat vaillant. Un gars qui ne manque de respect à personne, qui reste dans son coin et ne méritait pas ça", souligne-t-il des sanglots dans la voix.

"Lui, part en laissant une famille derrière lui. Je suis moi-même père de famille et ça fait mal. J’ai tenu à venir directement ici, me recueillir devant l’endroit où ça s’est fait pour lui dire une sorte d’au revoir", poursuit Olivier. "Moi-même j’ai travaillé la nuit. Il n’y a plus de règles. Il n’y a plus du tout de règles. C’est la loi du talion mais puissance dix. On vous refuse l’entrée, vous venez et vous tirez. Ça devient du n’importe quoi", déplore l'ami de Fofana.

"C’est un établissement très réputé. Il n’y a pas de souci. On s’y sent comme à la maison. Il n’y avait aucune raison qu’il y ait cet incident. Aucune. C’est une erreur. Il ne méritait pas ça".

"Ça devient du n'importe quoi" :

"On veut que justice soit faite"

Un autre ami de la victime est venu se recueillir sur les lieux un peu plus tôt dimanche. "C'est tellement violent", a jugé Li au micro d'Europe 1 avant de déplorer que "ça existe des imbéciles qui tirent sur les gens on ne sait pas pour qu'elle raison". Mais, a-t-il ajouté, "on veut que justice soit faite".

"Le monde de la nuit, on a beaucoup de problèmes", assure un des collègues du vigile :

Ce collègue, qui travaille dans une autre discothèque, a indiqué au micro d'Europe 1 que le vigile décédé "n'a pas de famille ici. Il a de la famille au pays". Et de préciser : "on va faire tout pour envoyer le corps au pays".