Vannes : inquiétudes après le suicide de trois soldats

  • A
  • A
Vannes  : inquiétudes après le suicide de trois soldats
Il s’agit du troisième suicide en un an et demi à la 1ère compagnie du 3ème régiment d’infanterie de la marine (RIMA) de Vannes.@ PHOTOPQR/LE TELEGRAMME
Partagez sur :

Dans cette caserne, les langues se délient, et mettent en cause une ambiance délétère.

L’info. Geoffrey était revenu au mois de mai du Mali, où il avait été déployé pour l’opération Serval. Une mission qui avait considérablement affaibli ce soldat de la 1ère compagnie du 3ème régiment d’infanterie de marine (RIMA), installée à Vannes, dans le Morbihan. Trois jours avant de reprendre le chemin de la caserne, le soldat s’est suicidé par pendaison dans son appartement, le 28 août dernier.
 

"L’armée a contribué à son décès”. Il s’agit du troisième suicide en un an et demi à la 1ère compagnie du 3ème régiment d’infanterie de la marine (RIMA), souligne Ouest France, qui révélait l’information le 16 septembre. La mère de Geoffrey, en colère, a raconté au micro d’Europe 1 l’ambiance délétère qui reignait dans la caserne. Selon Marie-Claire, l’armée “a contribué à son décès” :



De son côté, la grande muette nie en bloc ces critiques. Interrogé par Europe1, le chef de corps du 3ème RIMA a catégoriquement réfuté toutes les accusations de racisme et de violence, qu’elle soit physique ou verbale, au sein du régiment. Ce dernier a souligné la dimension personnelle de ces trois suicides, et a insisté sur le suivi des soldats en souffrance.