Val-de-Marne : un arbitre agressé deux jours après un match

  • A
  • A
Val-de-Marne : un arbitre agressé deux jours après un match
Le footballeur a attendu l'arbitre à la sortie de son lieu de travail à Alfortville, avant de le frapper au visage. Image d'illustration.
Partagez sur :

Violemment frappé par un joueur qu'il avait réprimandé lors d'un match, cet arbitre a bénéficié de 18 jours d'ITT. 

Aucune violence ne l'avait visé pendant le match qu'il avait arbitré en octobre dernier en Seine-Saint-Denis. pourtant deux jours après la rencontre, un arbitre a été violemment attaqué à la sortie de son lieu de travail à Alfortville, dans le Val-de-Marne, rapporte mercredi Le Parisien

Insulté pendant un match. Le 16 octobre dernier, Karim (son prénom a été changé, ndlr) arbitrait une rencontre entre Bobigny et le FC Gobelins, un club parisien. Après une insulte essuyée de la part d'un joueur de la capitale, l'arbitre l'avait juste rappelé à l'ordre, sans dégainer de carton jaune. Mis à part cet incident, le match s'était déroulé normalement.

Frappé avec des gants coqués. Deux jours après cependant, Karim, à la sortie de son travail dans un restaurant, se serait fait agresser par le footballeur réprimandé. Ce dernier, qui l'attendait équipé de gants coqués, l'a en effet violemment frappé au visage. L'arbitre, chez qui un nez cassé et plusieurs contusions ont été diagnostiqués, s'est retrouvé avec 18 jours d'interruption temporaire de travail. 

"Exclu provisoirement" de son club. Du côté du FC Gobelins, on indique que le joueur a été "exclu provisoirement en attendant les suites de l'enquête". Et "si les faits sont avérés", il ne portera plus les couleurs du club. Le monde de l'arbitrage a été secoué par cette agression préméditée. Pour Renaud Hocq, le président de l'Amicale des arbitres du Val-de-Marne, la loi doit être renforcée en instaurant la radiation des joueurs qui agressent des arbitres. Si rien n'est fait, "un jour, on tuera un arbitre !", s’inquiète-t-il dans les pages du quotidien.