Une nourrice condamnée à 9 ans de prison à Créteil pour la mort d'un bébé

  • A
  • A
Une nourrice condamnée à 9 ans de prison à Créteil pour la mort d'un bébé
@ DIDIER PALLAGES / AFP
Partagez sur :

La nourrice avait projeté le bébé dans son transat par terre, lui donnant la mort. Elle écope de 9 ans de prison. 

Une nourrice de 49 ans a été condamnée mardi à Créteil par les assises du Val de Marne à 9 années d'emprisonnement pour avoir provoqué la mort d'un bébé de 7 mois en projetant son transat au sol à plusieurs reprises. Cette peine est inférieure à celle requise par l'avocat général, qui avait réclamé entre 12 et 14 ans de réclusion criminelle. Jugée pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner", cette ancienne assistante maternelle, reconvertie dans la coiffure, comparaissait libre, près de huit ans après les faits.

Le "syndrome du bébé secoué". Le 3 octobre 2008, l'assistante maternelle avait alerté les secours car la petite Charlotte, qu'elle ne gardait que depuis un mois, était "toute molle". Son décès avait été prononcé après quatre heures de soins intensifs. Agréée depuis 17 ans à l'époque des faits, la nounou avait réfuté tout geste inapproprié et évoqué un simple malaise à l'heure du déjeuner. Elle jouissait de la confiance des parents, domiciliés à Saint-Maur-des-Fossés, dans le Val-de-Marne. Ce n'est qu'un an et demi plus tard, en mai 2010, que deux experts-médecins, après plusieurs examens et rapports, avaient affirmé avec certitude que la mort de Charlotte résultait du "syndrome du bébé secoué".