Une marche blanche pour Thierry Simon

  • A
  • A
Une marche blanche pour Thierry Simon
Thierry Simon a été battu à mort le 4 mai dernier, à Bollène, dans le Vaucluse.
Partagez sur :

Cet homme de 39 ans avait été battu à mort, suite à une méprise causée par ses cheveux mi-longs.

Quelque 3.000 personnes, selon la gendarmerie, se sont rassemblées samedi matin à Bollène, dans le Vaucluse, pour réclamer "Justice pour Thierry". Partie de la mairie de Bollène, la marche silencieuse a parcouru 5 km, passant devant plusieurs commerces qui avaient baissé leurs rideaux, pour rejoindre les lieux du drame. Le carrefour où le 4 mai, vers 20 heures, Thierry Simon avait été retrouvé à terre, baignant dans son sang, par un pompier qui passait par là. Il était décédé quelques minutes plus tard.

Confondu avec une femme

Le lendemain matin, trois hommes, âgés de 19, 22 et 23 ans, s'étaient présentés spontanément à la gendarmerie et ont livré leur version des faits. Ils disaient avoir "sifflé" Thierry Simon, qui passait alors en voiture, le confondant avec une femme, à cause de ses cheveux mi-longs. Se rendant compte de leur méprise, ils auraient demandé une cigarette à l'automobiliste qui aurait refusé. L'un des jeunes hommes aurait alors porté des coups de poing au visage de Thierry Simon, tombé au sol, avant de quitter les lieux précipitamment avec ses amis.

Ils avaient été mis en examen le 7 mai pour "violences volontaires commises en réunion et ayant entraîné la mort sans intention de la donner, ainsi que pour non-assistance à personne en danger". L'enquête a été confiée à la brigade de recherches d'Orange et à la brigade territoriale de Bollène.