Une Allemande tuée par un sac de gravats jeté sur l'autoroute A2

  • A
  • A
Une Allemande tuée par un sac de gravats jeté sur l'autoroute A2
@ Max PPP
Partagez sur :

Un sac de 10 kilos a été jeté sur les voies depuis une passerelle. Les responsables sont toujours recherchés.

Les faits auraient été commis par deux jeunes malintentionnés. Une Allemande, âgée de 59 ans, est morte jeudi soir, sur l'autoroute A2, au niveau d'Havrincourt, dans le Pas-de-Calais, dans le sens Paris-Bruxelles. Elle a été tuée par un sac de gravats de 10 kilos, jeté depuis une passerelle, a-t-on appris vendredi auprès de la gendarmerie.

Un poids lourd également visé. Selon la gendarmerie, plusieurs jeunes ont été aperçus vers 0h30 "en train de jeter des sacs de gravats depuis le pont qui enjambe l'autoroute A2. Un poids lourd belge a reçu un sac mais le chauffeur n'a pas été blessé. Le deuxième véhicule qui venait derrière a été touché de plein fouet au niveau du pare-brise. La passagère avant-droite, une dame de 59 ans domiciliée en Allemagne, a été tuée sur le coup".

Il s'agit de "sacs de gravats d'environ 10 kilos qui se trouvaient sur un chantier. On a eu une première signalisation par la Sanef (Société des autoroutes du nord et de l'est de la France), à 23h30, qu'il y avait eu un jet de gravats sur la chaussée", a ajouté la gendarmerie.

Les auteurs aperçus mais pas encore identifiés. La brigade de recherches de la gendarmerie d'Arras est "à la recherche des auteurs qui ont été aperçus mais pas encore identifiés", selon la même source. Le parquet d'Arras a indiqué avoir "retenu une qualification criminelle, vu la gravité des faits, en l'espèce l'infraction de coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner, avec usage d'une arme par destination". La peine encourue pour cette infraction est de 20 ans de réclusion criminelle.

Des précédents. Le 26 mai 2005, deux hommes, qui avaient tué un automobiliste en lançant un extincteur du haut d'un pont sur l'autoroute A5 en Seine-et-Marne, avaient été condamnés à dix ans de réclusion criminelle. En Allemagne, le 28 mai 2001, un jeune homme de 17 ans qui avait jeté des pierres et un bloc de béton sur l'autoroute, avait été condamné à cinq ans de maison de correction avec sursis par le tribunal de Francfort. Le 19 août 2000, il avait jeté d'un pont, sur l'autoroute Francfort-Eschborn, un bloc de béton de 5,5 kilos qui s'était écrasé sur une voiture et avait atterri sur le siège inoccupé du passager. Le tribunal avait estimé que l'action était une tentative de meurtre.