Un voyage scolaire de Rémois endeuillé

  • A
  • A
Un voyage scolaire de Rémois endeuillé
@ Capture d'écran - vidéo iDNES.cz
Partagez sur :

Une jeune femme est morte dans l'accident d'un car transportant des élèves en République tchèque.

L'ACCIDENT.  Une jeune femme, dont on ne connaît pas encore la nationalité, est morte lundi matin dans l'accident d'un autocar français survenu à 6h30 sur une autoroute de République tchèque, à hauteur de Rokycany, à l'ouest de Prague. Le véhicule, qui transportait au total 36 collégiens de Reims et quatre accompagnateurs, a quitté brusquement l'autoroute pour une cause encore indéterminée. L'accident a fait un mort, cinq blessés graves dont le chauffeur du bus et une quarantaine de blessés légers.

Des collégiens rémois touchés. Cet autocar immatriculé en France appartenait à la compagnie Champagne Mobilités du groupe RATP. Le véhicule transportait des élèves de 4e du collège Notre-Dame de Reims, dans la Marne, âgés de 12 à 13 ans, selon les informations recueillies par Europe 1 auprès du ministère des Affaires étrangères. Ils avaient quitté la Cité des sacres dimanche à destination de Prague.

>> Une cellule de crise a été ouverte à la préfecture de la Marne. Pour toute demande d'information relative à cet accident, un numéro de téléphone a été mis en place au 0 811 000 651.

Certains enfants déjà rapatriés en France. Un premier avion, affrété spécialement, a reconduit une vingtaine d'enfants à l'aéroport de Reims, mardi vers 1 heure du matin. Accueillis par leurs parents venus les chercher tous ensemble en car, les élèves présentaient pour certains des traces de tuméfaction au visage.

"Nous avions un dispositif composé de médecins et de sapeur-pompiers, d'infirmières et de psychologues. Trois enfants ont été vus par les médecins et vont être acheminés pour des observations supplémentaires au centre hospitalier de Reims", explique Pierre Dartout, préfet de Champagne-Ardenne interrogé par Europe 1. D'autres adolescents vont encore rentrer en France mardi. Leurs camarades, restés en République tchèque, devront, eux, attendre quelques jours à l'hôpital que leur état se stabilise.

Les lieux de l'accident filmés par la presse tchèque (iDNES.cz) :

Que s'est-il passé ? Selon la porte-parole des secours, "le car, pour une raison indéterminée, a brusquement quitté l'autoroute, coupé quelques arbres, traversé une autre route, avant de s'écraser contre un remblai". "C'est un accident d'une violence extrême à cause de la pente que le bus a dévalé", confie au micro d'Europe 1 un journaliste tchèque qui s'est rendu très tôt sur les lieux. "Cela s'est joué à quelques mètres mais il n'a pas pu être protégé par les barrières de sécurité. C'est un miracle s'il n'y a eu qu'un seul mort", estime-t-il. Une enquête est en cours et la police a lancé un appel à témoins afin de faire toute la la lumière sur les circonstances exactes du drame.