Un vaste réseau de cocaïne démantelé en France

  • A
  • A
Un vaste réseau de cocaïne démantelé en France
La drogue passait, en grande quantité, par voie maritime grâce à des dockers du Havre et de Fort-de-France (Photo d'illustration)@ Reuters
Partagez sur :

INFO E1 - Les trafiquants s'appuyaient sur des dockers complices dans les ports du Havre et de Fort-de-France.  

INFO E1. La police judiciaire vient de démanteler l'un des plus gros trafics de cocaïne jamais découvert en France. En l'espace de quelques jours, les enquêteurs ont mis la main sur 502 kg de cocaïne provenant de la même filière, un réseau 100% français. C'est toute la particularité de cette enquête : le chef présumé de ce trafic est un jeune Martiniquais de 28 ans. Les policiers le soupçonnent d'avoir importé plusieurs tonnes de cocaïne dans l'hexagone. Au total, 22 suspects ont été arrêtés dont le chef du réseau. Huit d'entre eux sont déjà écroués (sept en France et une en Espagne), trois ont été remis en liberté et onze sont en cours de présentation à la JIRS de Paris.

Deux enquêtes parallèles, un même réseau. Le démantèlement de ce trafic est le résultat de deux enquêtes parallèles, l'une à Paris, l'autre aux Antilles. A Paris, un juge enquêtait, lui, sur des soupçons de trafics au port du Havre. Outre-mer, un autre magistrat  investiguait sur un trafiquant de drogue présumé, l'homme qui est à la tête de ce réseau. Le trafiquant a été arrêté à Roissy,  le 31 octobre dernier, au même moment que ses quatre complices basés en Martinique. Les cinq hommes ont depuis été écroués. Les autres suspects ont été arrêtés vendredi dernier, une moitié au Havre, l’autre dans le Val d’Oise. Ils ont rendez-vous avec la justice mardi.

Un petit dealer… L'histoire de ce trafic est celle d'un ex-petit dealer, brillant, qui a très vite gravi les échelons. A 28 ans seulement, il devient l'un des plus gros importateur présumé de cocaïne en France. Par centaines de kilos, il s'approvisionnait auprès de fournisseurs vénézuéliens, dont le principal a été appréhendé lors d’un séjour en Espagne. Son réseau, très structuré, s’appuyait sur des dockers complices à Fort-de-France et au Havre. Leur mission était de charger et décharger la drogue, glissée au dernier moment dans des containers. Il s'agit ici d'énormes quantités de cocaïne presque pure.  Selon les informations d'Europe 1, 332 kilos ont ainsi été saisis vendredi au Havre dans un container parti de Fort-de-France. Cinq trafiquants dont deux dockers ont alors été arrêtés par l'Office central contre le trafic de stupéfiants (OCRTIS) de Nanterre, la PJ du Havre et celle de Cergy.  

cocaine pretexte maxppp 930620 17.02

© MAXPPP

Huit jours plus tôt, le 31 octobre dernier, 162 kilos de "poudre" ont été saisis dans un container prêt à partir de Martinique. Cinq individus - dont deux dockers - sont arrêtés sur place. Peu après, deux passeurs, qui s'apprêtaient à transporter 8 kilos de cocaïne par voie aérienne, ont été arrêtés à Fort-de-France. Au total, s'est ainsi près d'une demi-tonne de cocaïne qui a été interceptée en quelques jours. Et les policiers de l'antenne Caraïbes de l’OCRTIS, qui enquêtent sur le trafiquant depuis près d'un an, soupçonnent le réseau d'avoir écoulé des quantités considérables de drogue.

…devenu (très) grand. Entre son train de vie, ses voyages rien ne colle  avec les revenus officiels de ce petit patron dans l'import/export. En réalité, l'homme est un vrai PDG de la drogue, qui ne vivait plus aux Antilles mais à Paris, d’où il gérait son trafic. Ses profits se comptent en millions d'euros, qu'il a sans doute placés dans l'immobilier, en Asie, aux Etats-Unis et au Moyen-Orient. D'ailleurs, quand les policiers l'ont arrêté à Roissy, le trafiquant allait justement s'envoler pour Dubaï. Les enquêteurs poursuivent désormais leurs investigations pour évaluer l’ampleur de son patrimoine.