Un trafic de cocaïne démantelé entre les Antilles et la région parisienne

  • A
  • A
Un trafic de cocaïne démantelé entre les Antilles et la région parisienne
@ GUILLERMO LEGARIA / AFP
Partagez sur :

La filière antillaise alimentait la région parisienne en cocaïne grâce à des mules qui cachaient la drogue dans leurs valises. 

La gendarmerie a démantelé une filière antillaise qui alimentait en cocaïne la région parisienne via des "mules" qui transportaient la drogue dans leurs bagages, a-t-on appris mardi de source proche de l'enquête. Les investigations menées par la section de recherches de Versailles ont conduit à dix interpellations en région parisienne, dont celle de la "tête de réseau" qui contrôlait le trafic depuis le Val-d'Oise, a précisé cette source.

6 kilos de cocaïne, 12.000 euros et quatre voitures saisis. Neuf personnes ont été mises en examen, dont huit ont été écrouées, a-t-on appris de même source. Ont été saisis plus de six kilos de cocaïne, 12.000 euros et quatre véhicules. Des perquisitions ont également été menées mardi matin à Fort-de-France, en Martinique, avec l'appui d'enquêteurs sur place. Le réseau, qui fonctionnait "sous la forme d'une entreprise familiale" avait sa "base logistique" en Martinique et stockait la drogue dans des "cités sensibles" de Seine-Saint-Denis, selon cette source.

Un voyage de 6 kilos tous les deux mois. La marchandise était acheminée par des "mules", ces passeurs qui ingèrent la cocaïne ou la transportent dans leurs bagages. En 18 mois, "une trentaine de kilos" a ainsi pu être introduite en région parisienne, à raison d'"un voyage tous les deux mois avec six ou sept kilos à chaque fois". La cocaïne était ensuite livrée directement aux clients qui contactaient les trafiquants par téléphone.