Un suspect s'évade de l’hôpital grâce un guet-apens bien préparé

  • A
  • A
Un suspect s'évade de l’hôpital grâce un guet-apens bien préparé
@ AFP
Partagez sur :

Trois policiers ont été victimes d'une embuscade tendue à l’hôpital de Jossigny, en Seine-et-Marne. Une dizaine d'individus se jetés sur eux afin de libérer leur complice gardé à vue. 

C'est un scénario digne d'un film de gangster. Celui d'une évasion bien réelle qui s'est produite  vendredi soir près de Chessy, en Seine-et-Marne. Manifestement, un groupe d'une dizaine de personnes s'attendaient à ce qu'un malfaiteur en garde à vue soit conduit par les policiers à l'hôpital pour y voir un médecin. C'est là qu'ils ont attaqué les fonctionnaires et réussi à faire évader leur complice.

Une interpellation mouvementée. Vendredi soir, vers 22 heures, la police municipale de la commune de Serris patrouille dans une gare quand elle reconnait un homme recherché pour un menu larcin commis quelques heures plus tôt. Les municipaux appellent la brigade anti-criminalité (BAC) en renfort.

Mais l'interpellation est houleuse : un policier de la BAC chute et se blesse sérieusement à l'épaule. Le fonctionnaire a dû être opéré. De son côté, le suspect est placé en garde à vue. Et comme c'est son droit, ce dernier demande à voir un médecin. Vers 3h30 dans la nuit, trois policiers l'emmènent donc à l'hôpital de Jossigny, juste à côté. C'est là que les fonctionnaires tombent dans un guet-apens.

Embuscade à l'hôpital. Dès que l'équipage de police arrive, un homme qui faisait le guet lance le signal. Une dizaine d'assaillants surgissent et s'en prennent aux trois policiers. Des renforts arrivent et au final sept agresseurs sont interpellés. Quant au gardé à vue, celui-ci a pu profiter de la confusion pour prendre la fuite, menotté, avec le guetteur. Un coup réussi et manifestement bien préparé.