Un réseau de prostitution démantelé à Nîmes

  • A
  • A
Un réseau de prostitution démantelé à Nîmes
Photo d'illustration@ AFP
Partagez sur :

Un Nîmois et une ressortissante chinoise à la tête d'un business de prostitution ont été interpellés cette semaine par les policiers du Gard. Une affaire très lucrative puisque le duo aurait empoché 300.000 euros. 

Ils promettaient "quelques moments de douceur". Derrière cette annonce postée en ligne, une prospère entreprise de prostitution. Avec, à sa tête, un trentenaire nîmois et une quadragénaire chinoise. Tous deux ont été arrêtés dans la semaine, à Nîmes, par les agents de la police aux frontières (PAF) du Gard, rapporte France Info.

De faux clients. Le fonctionnement était simple : le client prenait contact via cette annonce, puis se rendait dans un appartement du quartier du Chemin-bas d’Avignon. Un commerce bien rôdé, mais aussi fructueux puisque le duo aurait récolté pas moins de 300.000 euros depuis sa mise en place, en février 2014. Sauf que cette fois, ce sont les policiers qui ont directement pris rancard pour un "moment de douceur".

Elle se prostitue, il encaisse. Une fois arrivés à l’appartement, ils ont trouvé un duo organisé, aux rôles bien répartis. La femme chinoise monnaye ses charmes, tandis que l’homme se charge d’accueillir le client et d’encaisser la prestation. Le tout en gérant les prises de rendez-vous ainsi que l’approvisionnement en préservatifs. Deux autres ressortissantes chinoises se seraient également prostituées depuis le lancement du réseau.

Jugé pour proxénétisme aggravé. Pour sa défense, l’homme a avancé avoir fait cela "par amour" pour l’une de ces Chinoises, qui lui avait promis sa main. Libéré, il sera jugé en octobre pour proxénétisme aggravé et aide au séjour irrégulier. En effet, la quadragénaire n’était pas en règle sur sa situation de séjour et a d'ailleurs fait l’objet d’une reconduction à la frontière.