Un prof suspendu à cause d'une vidéo

  • A
  • A
Un prof suspendu à cause d'une vidéo
@ MAXPPP
Partagez sur :

L'enseignant d'un lycée de Manosque a montré à ses élèves un film violent contre l'avortement.

L'avertissement au début de le film est explicite : "des images très crues mettant en scène les différentes techniques d'avortement. Une vidéo quasi insoutenable." Pourtant un professeur d'histoire du lycée des Iscles de Manosque n'a pas hésité à le montrer à deux classes de seconde. Il a été suspendu par le rectorat. Le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel a demandé une procédure disciplinaire à son encontre.

Les faits remontent à la mi-octobre mais n'avaient pas été évoqués hors du lycée. Les images sont extrêmement choquantes, ont rapporté les élèves qui ont vu le film. On peut notamment y voir des foetus de quelques mois, encore vivants après l'avortement, ou encore des morceaux de corps.

"J'ai vu une tête coupée en deux"

Les élèves ont été choqués par les images. Certains comparent cette vidéo au film d'horreur Saw, indique La Provence. Maxime n'a pas pu supporter les images. Il a quitté la salle après quelques minutes de projection. "J'ai vu des bouts de mains, des bouts de pieds, une tête coupée en deux... Il n'avait pas à nous montrer ça", explique-t-il sur Europe 1.

Le professeur aurait également distribué des tracts "conspuant la loi Veil, qui a légalisé l'avortement". Selon La Provence, d'autres enseignants du lycée "évoquent (...) des faits récurrents de prosélytisme catholique". Ce sont les parents d'élèves qui ont alerté le recteur et l'inspecteur d'académie la semaine dernière "pour rétablir les conditions d'un enseignement public de qualité, véritablement laïc, et respectueux des enfants".

"Il ne devrait pas enseigner"

Estelle, mère d'une élève qui a vu le film, est rassurée par la suspension du professeur. "S'il est capable de diffuser des images comme ça, il ne devrait pas enseigner. Il ne faut pas qu'il soit en présence d'enfants", estime cette mère de famille.