Un policier condamné à trois ans de prison pour avoir frappé un homme

  • A
  • A
Un policier condamné à trois ans de prison pour avoir frappé un homme
@ AFP
Partagez sur :

Un policier a été condamné à trois ans ferme de prison, vendredi, pour avoir violemment frappé un homme à Chambéry en Savoie, en 2010.

L'info. Le fonctionnaire de la brigade anti-criminalité (BAC) a été condamné, vendredi, à cinq ans de prison dont trois ferme pour avoir violemment frappé un marginal, à Chambéry en Savoie, en 2010, a-t-on appris de sources judiciaires.

Le prévenu qui a également fait l'objet d'une interdiction d'exercer le métier de policier, était poursuivi pour "violences avec arme par personne dépositaire de l'ordre public" pour des faits commis en avril 2010 à Chambéry. Le 4 février dernier, le parquet avait requis à son encontre quatre ans de prison dont deux avec sursis.

Matraqué à plusieurs reprises. Dans la nuit du 23 au 24 avril 2010, le jeune homme avait été matraqué par ce policier de la BAC qui intervenait, avec trois autres collègues, dans le cadre d'une rixe entre jeunes en état d'ébriété à laquelle était mêlée la victime. "A plusieurs reprises", ce policier l'avait frappée avant de la faire volontairement tomber au sol provoquant son coma, selon une source judiciaire à l'époque des faits.

Mickaël, handicapé à vie. Depuis cette soirée, Mickaël est handicapé à vie et hémiplégique du côté droit. Ce père de deux enfants, aujourd'hui âgé de 34 ans, a témoigné dans Le Parisien : "Je ne peux plus bouger mon bras, je marche difficilement. [...] Et maintenant, j'ai du mal à parler." Estimant qu'il s'agit d'une bavure, l'homme qui a affirmé  "je respecte les policiers, ils font leur métier", souhaitait que l'agent de la BAC ne travaille plus au sein des forces de l'ordre et soit condamné.

"Le tribunal a indiqué que mon client était clairement une victime. Or, c'était loin d'être évident, cela faisait cinq ans que l'on se bagarrait pour le faire reconnaître", a quant à lui déclaré son avocat, Me Olivier Connille, à l'annonce du jugement du tribunal correctionnel de Chambéry.