Un opposant congolais en exil blessé par balles en région parisienne

  • A
  • A
Un opposant congolais en exil blessé par balles en région parisienne
@ AFP
Partagez sur :

Un opposant congolais en exil a été blessé par balles mardi alors qu'il sortait de son domicile à Bessancourt, dans le Val-d'Oise.

Un opposant congolais en exil a été blessé par balles mardi alors qu'il sortait de son domicile à Bessancourt, dans le Val-d'Oise, a-t-on appris jeudi de source judiciaire, confirmant une information du Parisien.

Le pronostic vital n'est pas engagé. Mardi dans l'après-midi, cet ex-colonel de 59 ans a été blessé par un "individu qui lui a tiré dans le dos à proximité de son domicile", a indiqué le procureur de Pontoise, Yves Jannier. Blessé à l'épaule, Ferdinand Mbaou a été conduit à l'hôpital dans un état sérieux mais son pronostic vital n'est pas engagé, a précisé le procureur, prudent quant aux motivations de l'auteur de cette tentative d'homicide, qui a pris la fuite. La police judiciaire de Versailles a été chargée de l'enquête.

L'histoire de cet opposant congolais. Ancien directeur de la sécurité présidentielle du président Pascal Lissouba, Ferdinand Mbaou est parti en exil avec ce dernier en 1997 quand Denis Sassou Nguesso a pris le pouvoir par les armes à l'issue de la guerre civile. Le président Sassou Nguesso, élu en 2002 et réélu en 2009, a fait approuver début novembre par référendum une nouvelle constitution de la République du Congo qui lui permet de briguer un nouveau mandat en 2016. L'opposition au chef de l'Etat, qui cumule plus de 31 ans au pouvoir, a qualifié de "coup d'État constitutionnel" la "mascarade" de référendum qu'elle avait appelé à boycotter.