Un militaire se tue lors d'une plongée d'entraînement près de Toulon

  • A
  • A
Un militaire se tue lors d'une plongée d'entraînement près de Toulon
Des soldats de la marine nationale à Toulon. Image d'illustration.@ GERARD JULIEN / AFP
Partagez sur :

Un fusilier-marin de 26 ans est mort lundi après avoir a été récupéré inconscient lors d'une plongée à 15 mètres. 

Un fusilier-marin de 26 ans est mort lundi pendant une plongée d'entraînement à Saint-Mandrier dans le Var, a-t-on appris auprès de la Marine Nationale.

Plongée à 15 mètres. L'accident a eu lieu au cours d'une plongée à 15 mètres sur le plan d'eau d'entraînement situé à proximité de l'école de plongée de la Marine nationale, a-t-on précisé, confirmant une information de Nice Matin. La gendarmerie maritime a été chargée de l'enquête judiciaire.

"Récupéré inconscient". "Le militaire a été vu faire son tour d'horizon à 3 mètres de profondeur (une manœuvre destinée à s'assurer que personne ne se situe au-dessus de soi quand on remonte à la surface, ndlr) mais il a été récupéré inconscient à la surface", a précisé un porte-parole de la préfecture maritime de Toulon, qui signale que le taux d'encadrement était lundi d'un moniteur par plongeur et que deux médecins militaires, ainsi que le Samu, sont intervenus immédiatement.

Le premier décès dans cette école. "La marine s'associe à la douleur de la famille", a indiqué ce représentant, ajoutant que tous les militaires en formation de "plongeur de bord" à Saint-Mandrier sont des volontaires. Il s'agit du premier accident de plongée mortel pour cette école de plongée qui, créée en 1860, a vu passer plus de 10.000 militaires et forme chaque année 450 personnes. La Marine nationale a toutefois eu à déplorer en 1993 le décès de deux nageurs de combat lors d'un entraînement à Brest ainsi que le décès en 2009, également au cours d'un entraînement, d'un nageur du commando Hubert près de cette base de Saint-Mandrier.