Un médecin sauve trois jeunes de la noyade : "ils m’ont remercié"

  • A
  • A
Un médecin sauve trois jeunes de la noyade : "ils m’ont remercié"
Une vue aérienne de la plage d'Erquy, dans les Cotes d'Armor.@ MARCEL MOCHET / AFP
Partagez sur :

Un groupe de jeunes qui s’amusaient dans les vagues a été emporté par le courant, mardi, sur la plage de Saint-Pabu, à Erquy, dans les Côtes-d'Armor.

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

Ils ont été pris au piège de leur propre jeu. Un groupe de jeunes qui s’amusaient dans les vagues, alors qu’ils avaient pied, a été emporté par le courant, mardi, sur la plage de Saint-Pabu, à Erquy, dans les Côtes-d'Armor. Par chance, un nageur aguerri qui se trouvait lui aussi dans l’eau a secouru trois jeunes du groupe. Les autres sont parvenus à regagner le rivage par leur propre moyen.

"Au secours, je me noie, on va mourir". Mardi, alors qu’il revenait sur la plage après sa nage quotidienne, Lionel Bagot, médecin strasbourgeois en villégiature à Erquy, entend des cris. Là, il aperçoit des jeunes en train de se noyer, qui l’implorent de leur venir en aide. "Du bord, personne ne les voyait, ils étaient trop loin. Ils étaient emportés vers le large par un fort courant. Moi, je rentrais de la mer, où j’avais fait ma séance de natation que je fais tous les jours. Et là j’entends : ‘au secours, je me noie, on va mourir. J’ai peur’", détaille le médecin strasbourgeois au micro d’Europe 1.

"Suivez-moi, n’ayez pas peur". Sauf que ce dernier se trouve confronté à un dilemme : il ne peut pas sauver tous les jeunes d’un seul coup. "Ma réaction a été difficile parce qu’ils étaient quatre. Et je ne pouvais pas ramener quatre jeunes en train de se noyer. Donc j’ai choisi celles qui étaient le plus près de moi, deux jeunes filles, en les prenant chacune par un bras, en les sécurisant. En leur disant : ‘suivez-moi, n’ayez pas peur, on va y arriver’. Elles ont suivi mes instructions. Elles se sont laissé guider. Et on est rentré sur la plage", raconte le sauveteur d’un jour.

"Malheureusement, j’en ai vu qu’un seul". Il lui reste alors à venir en aide aux deux jeunes hommes restés dans l’eau. "Je suis reparti pour chercher les deux autres jeunes. Malheureusement, j’en ai vu qu’un seul. J’étais vraiment très embêté. Donc je suis passé de l’autre côté des vagues, j’ai cherché le jeune homme, qui était en train de boire la tasse, le pauvre. Je l’ai ramené à terre. Une fois à terre, on m’a dit que le quatrième était parvenu à rentrer tout seul", confie le médecin. Les pompiers et ambulanciers sont arrivés sur place peu de temps après. Après un passage chez le médecin, ils ont pu regagner leur camping, où séjournait également leur sauveteur, envers qui ils sont très reconnaissants. 

"Nous sommes retournés voir ensemble la mer". "Ils sont venus me voir l’après-midi pour me remercier. C’était important que j’explique bien aux parents qu’ils n’avaient pas été imprudents. C’est vraiment la conjoncture des vagues et de la marée qui font qu’ils ont été entraînés au large. Les deux filles sont encore un peu choquées. On essaie de les faire parler", confie-t-il. Et l’histoire ne s’arrête pas là : "Aujourd’hui, nous sommes retournés voir ensemble la mer, pour voir les vagues et que je leur explique comment faire à l'avenir. Et demain, on ira nager ensemble."