Un jeune Rom dans le coma après un passage à tabac

  • A
  • A
Un jeune Rom dans le coma après un passage à tabac
@ MAXPPP
Partagez sur :

Un adolescent rom se trouvait lundi entre la vie et la mort après avoir été roué de coups par une vingtaine de personnes, à Pierrefitte-sur-Seine.

Il a été retrouvé inconscient dans un chariot. Un adolescent rom se trouvait lundi entre la vie et la mort après avoir été roué de coups par une vingtaine de jeunes d'une cité de Seine-Saint-Denis. Ces derniers le soupçonnaient de cambriolage, à Pierrefitte-sur-Seine, en Seine-Saint-Denis, a-t-on appris de sources concordantes.

Emmené de force hors de son campement. Selon les premiers éléments de l'enquête, le jeune homme, âgé de 16 ans, aurait été roué de coups par des jeunes qui le soupçonnaient d'avoir cambriolé, quelques heures plus tôt, l'appartement d'une habitante de cette cité. Selon les informations d'Europe 1, les individus sont entrés dans l'enceinte du camp de Roms, où ils ont forcé la victime à les suivre et à monter dans un de leur véhicule.

Séquestré dans une cave. Au vu des traces de boue et de suie retrouvées sur lui, l'adolescent aurait été séquestré dans une cave ou une décharge. Là, ses agresseurs l'auraient violemment frappé, avant de s'en débarrasser une heure plus tard.

Laissé pour mort dans un chariot. Le jeune Rom a été retrouvé vendredi vers 23h30, inconscient et ensanglanté, dans un chariot de supermarché abandonné sur la nationale 1, près de la Cité des Poètes. Selon les informations d'Europe 1, un vingtaine de personnes auraient participé à cette expédition punitive.

Son pronostic vital engagé. Grièvement blessé, l'adolescent souffre de nombreuses fractures. Il a été transporté lundi, dans un état critique, à l'hôpital Lariboisière à Paris. "Son pronostic vital est engagé. Il est dans le coma", a précisé une source judiciaire.

Connu pour des faits de vol. D'après Michel Fourcade, le maire socialiste de Pierrefitte-sur-Seine, le jeune homme avait été interpellé à plusieurs reprises pour des faits de vol, depuis le début du mois de juin. Les enquêteurs se penchent donc sur la piste d'une expédition punitive après un vol de trop. Une piste d'autant plus crédible qu'un voleur correspondant à son signalement a été mis en fuite, le jour même, dans la cité voisine. Mais le jeune garçons pourrait également avoir été visé au hasard pour "faire un exemple".

Une rancoeur des habitants ces derniers mois. Selon l'élu socialiste, plusieurs voitures ont eu leurs vitres cassées et ont été cambriolées ces dernières semaines dans la Cité des Poètes, suscitant la rancœur des habitants envers les tziganes du campement qu'ils accusaient d'être les auteurs de ces vols. La police judiciaire de Seine-Saint-Denis est chargée de l'enquête. Personne n'avait été interpellé lundi soir.