Un gérant de discothèque tué à Marseille

  • A
  • A
Un gérant de discothèque tué à Marseille
Les faits se sont produits dans la rue de l'Observance, dans le IIe arrondissement de Marseille.@ CAPTURE GOGGLE STREET VIEW
Partagez sur :

Il a été tué en fin de soirée dans son établissement après avoir refusé l'entrée de deux clients.

Le gérant d'un restaurant dansant afro-antillais situé dans le quartier populaire du Panier, à proximité du commissariat central de Marseille, a été tué par balles samedi vers 5 heures du matin, a-t-on appris de source proche de l'enquête. Selon les premiers éléments, l'homme a été abattu à la sortie de son établissement, le Taxi Brousse, situé rue de l'Observance, dans le IIe arrondissement.

D'après les informations de La Provence, le videur de la discothèque aurait refusé l'entrée à deux clients plus tôt dans la soirée. Furieux, l'un d'eux serait alors revenu avec une arme de gros calibre et aurait tiré trois fois à travers la porte d'entrée de l'établissement, atteignant d'une balle le gérant à l'abdomen.

Un employé de la victime, présent au moment des faits, a mis le corps à l'abri à l'intérieur. Appelés sur place, les marins-pompiers ont tenté de réanimer le gérant âgé de 48 ans pendant une heure, en vain, a précisé un porte-parole du bataillon.

Samedi matin, les enquêteurs de la PJ et les techniciens de la police technique et scientifique recueillaient des indices sur place. "C'est triste pour les Marseillais et pour la ville de Marseille, qu'un homme soit mort pour une telle futilité", a estimé samedi matin le préfet délégué à la sécurité Alain Gardère.

Trois morts en deux jours

Le parquet a confié les investigations à la brigade criminelle de la police judiciaire, déjà chargée du double homicide survenu dans la nuit de jeudi à vendredi dans une cité des quartiers Est de Marseille.

Un jeune homme de 26 ans, cible d'un tireur armé vraisemblablement d'un fusil d'assaut de type Kalachnikov, et une femme de 42 ans, "victime collatérale", ont été tués par balles dans un local associatif de la cité Air-Bel, dans le quartier de La Pomme, dans le XIe arrondissement. Ces décès interviennent alors que le ministre de l'Intérieur Claude Guéant est attendu lundi pour un bilan, six mois après la nomination du préfet délégué à la sécurité Alain Gardère.