Un gendarme tire par accident pendant un discours de François Hollande, deux blessés

  • A
  • A
Un gendarme tire par accident pendant un discours de François Hollande, deux blessés
François Hollande prononçait un discours lorsque le coup de feu a retenti. @ Capture d'écran Elysée
Partagez sur :

Un gendarme a tiré accidentellement pendant un discours de François Hollande, mardi en Charente, blessant légèrement deux personnes.  

Frayeur lors d'une allocution de François Hollande, mardi. Alors que le président de la République prononçait un discours d'inauguration de la ligne à grande vitesse entre Paris et Bordeaux, en Charente, un tireur du groupement de gendarmerie de la Vienne, qui se trouvait sur "un point en hauteur", a tiré accidentellement. Peu avant 19 heures, on ne savait pas encore si ce tir était dû à une chute ou à une mauvaise manipulation. 

Deux blessés légers. Selon les informations d'Europe 1, le tir a pris la direction du chapiteau qui devait accueillir le cocktail suivant le discours. Deux personnes chargées du service, dont un jeune maître d'hôtel, ont été légèrement blessées, respectivement à la cheville et au mollet. 

"J'espère qu'il n'y a rien de grave". Sur la vidéo du discours mise en ligne par l'Elysée, on entend le coup de feu (à 16:50), et François Hollande s'interrompre. "J'espère qu'il n'y a rien de grave", s'inquiète le président de la République. S'en suivent huit secondes de silence, avant que le chef de l'Etat ne reprenne : "Je ne pense pas."



Ouverture d'une enquête. Après son discours, François Hollande a tenu à rencontrer les deux blessés pour les réconforter. Un seul d'entre eux a été conduit à l'hôpital. Le procureur de la République d'Angoulême a été saisi et une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de l'incident. Une enquête administrative a également été diligentée.