Un garçon de neuf ans tué à Mende

  • A
  • A
Un garçon de neuf ans tué à Mende
@ MAXPPP
Partagez sur :

Il a été tué par arme à feu. Deux mineurs, âgés de 13 et 15 ans, ont été placés en garde à vue.

Un enfant de neuf ans a été tué par arme à feu mercredi, peu avant 18 heures, en plein centre-ville de Mende, en Lozère. Les circonstances de sa mort sont encore floues mais deux mineurs ont d'ores et déjà été placés en garde à vue par la police, a indiqué le procureur de la République, Samuel Filniez, mercredi soir. "Toutes les pistes sont étudiées. La qualification criminelle pour la garde à vue a été retenue mais cela n'écarte pas l'hypothèse de l'accident", a-t-il précisé.

"Pour l'instant, il ressort des auditions que c'est un acte accidentel. Il faut cependant que ce soit confirmé par l'expertise balistique. C'est pourquoi je reste extrêmement prudent", a déclaré le procureur Samuel Finielz, dans la nuit de mercredi à jeudi.

Suspects de 13 et 15 ans

Très rapidement, un mineur, âgé de 13 ans, a été interpellé. C'est lui qui aurait tiré mais il invoque un accident. Aux policiers, il a affirmé avoir trouvé l'arme dans un fourré, l'avoir ramenée pour la montrer à ses copains et que le coup était parti tout seul. Son avocat a précisé jeudi que l'adolescent avait trouvé l'arme dans la chambre de ses parents. L'adolescent avait initialement été placé en garde à vue pour "homicide volontaire" mais les poursuites engagées à son encontre devraient être requalifiées en "homicide involontaire", a indiqué l'avocat.

Le second, âgé de 15 ans, est en garde à vue pour modification de la scène de crime. Il aurait déplacé l'arme du crime, selon les informations recueillies par Europe1. Il a été libéré jeudi après-midi sans qu'aucune charge soit retenue contre lui.  Une information judiciaire est aussi ouverte contre le père du tireur présumé, pour "détention sans autorisation d'une arme de 4e catégorie et homicide involontaire".

Des "enfants sans problème"

"Ils étaient copains. Ça faisait des années que je les voyais jouer ensemble", a indiqué un voisin qui a souhaité garder l'anonymat, évoquant des "enfants sans problème" et des "familles sans problème" qui vivent "dans un quartier tranquille" où "il n'y a jamais de soucis avec personne".

"La voisine de ma mère, qui a vu les enfants avec le pistolet, est partie au poste de police faire une déposition. C'est vraiment pas quelque chose de volontaire. Les jeunes croyaient que c'était un pistolet à billes en plastique. Elle aussi. Le jeune qui a tiré, il a tiré par terre et la balle a ricoché sur le ventre du petit David", a-t-il ajouté. Le procureur a cependant indiqué qu'il ne confirmait "pas les rumeurs du quartier".

Calibre 22 long rifle

Que s'est-il passé exactement? L'enfant de neuf ans a été touché par une balle tirée avec un pistolet automatique de calibre 22 LR, retrouvé dans un bosquet non loin de là, selon les informations d'Europe1. 

Les pompiers et une équipe du Samu arrivés sur place ont tenté en vain de réanimer l'enfant. Sans succès. Les faits ont eu lieu dans le quartier populaire de Four Moulon, dans le centre-ville de la plus petite préfecture de France, au pied d'un immeuble HLM de quatre étages. En début de soirée, les enquêteurs procédaient toujours à des recherches d'indices. Le quartier a été bouclé par la police et le procureur de la République a refusé de faire tout autre commentaire.