Un facteur condamné à de la prison avec sursis pour avoir jeté du courrier

  • A
  • A
Un facteur condamné à de la prison avec sursis pour avoir jeté du courrier
Un facteur s'est délesté de 150 kg de courrier pour alléger sa tournée, image d'illustration@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Il trouvait sa tournée trop chargée alors il jetait le courrier dans les fossés ou le brûlait.

Le jeune homme de 19 ans pensait sans doute avoir trouvé le job d'été idéal en se faisant engager comme facteur à l'été 2015 à Narosse, dans les Landes. Il avait trouvé une méthode bien commode pour alléger ses journées de travail : jeter le courrier. Le tribunal de Dax l'a condamné lundi à trois mois de prison avec sursis et 2.000 euros d'amende, rapporte France Bleu Gascogne

Des lettres semées aux quatre vents. Le Landais avait fait disparaître un millier de lettres, ce qui représente 150 kg de courrier. Il en avait jeté une partie dans des fossés et même tenté de les faire brûler. Deux cents lettres ont été retrouvées cachées dans son casier.

Mais il a été trahi par un témoin qui l'a vu jeter la correspondance ainsi que par les plaintes à répétition des usagers en attente de leurs missives. Parmi ces récriminations, on trouve celles d'un artisan narrossais qui n'a jamais reçu les relance de ses fournisseurs et qui a dû payer des pénalités de paiement.

Une condamnation sévère. Les conséquences de ses actes ne se sont pas fait attendre. La Poste a licencié le facteur intérimaire et a porté plainte. Le jeune homme a argué qu'il était en souffrance et ne parvenait pas à assurer sa tournée. Absent à son procès, il a été condamné à trois mois de prison avec sursis et 2.000 euros d'amende.