Un directeur d'aéroport s'invente un CV

  • A
  • A
Un directeur d'aéroport s'invente un CV
Le directeur de l'aéroport de Limoges avait fourni un faux CV pour se faire embaucher.@ MAXPPP
Partagez sur :

L'usurpateur avait également dissimulé plusieurs condamnations judiciaires.

Cet usurpateur a réussi à duper tout le monde en se faisant nommer directeur de l'aéroport international de Limoges. Mercredi, Philippe Gaillard, l'auteur de cette imposture, a été démis de ces fonctions par la Chambre de commerce et d'industrie de la Haute-Vienne, le gestionnaire de l'aéroport, comme le révèle le journal, Le Populaire.

Un faux diplôme d'ingénieur et une fausse Légion d'Honneur

Concrètement, l'homme aurait falsifié son curriculum vitae. Philippe Gaillard, 44 ans, prétendait notamment être titulaire d'un diplôme d'ingénieur de l'aviation civile et s'est même inventé une Légion d'Honneur. L'usurpateur a été démasqué après qu'une femme a vu sa photo sur le site internet de l'aéroport.

Mais pour Jean-Pierre Limousin, qui l'avait recruté en novembre dernier, il était impossible de savoir que Philippe Gaillard avait menti. "Il faisait tout à fait officier qui a quitté l'armé au bout de 15 ans de métier. Il était un homme rigoureux, ponctuel, parlant peu mais efficace (...)", explique-t-il sur Europe 1. "C'est absolument prodigieux. Je ne sais pas jusqu'à quel point c'est de la mythomanie, de la maladie, de la malversation ou un génie mal employé", se demande encore Jean-Pierre Limousin.

Il s'est fait passer pour un policier

Philippe Gaillart avait également présenté un casier judiciaire vierge lors de son recrutement le 1er novembre dernier. Mais le gestionnaire de l'aéroport s'est aperçu que l'homme a déjà un lourd passé judiciaire. Et pour cause, l'homme ne s'était pas seulement inventé un passé de directeur d'aéroport. L'usurpateur a déjà passé près de deux ans derrière les barreaux. Il a été jugé et condamné à des peines de prison ferme par plusieurs tribunaux, notamment pour "dégradations de biens par incendie", "faux et usage de faux", "escroquerie", "abus de confiance"et "vols". En 1996, il est condamné pour avoir falsifié des documents militaires. En 1998, Philippe Gaillard avait été condamné par la cour d'Agen pour s'être fait passer pour un policier.

J'ai participé "aux deux guerres du Golfe"

Dans les colonnes du journal Le Populaire, Philippe Gaillard était revenu, lors de sa prise de fonction, sur son supposé passé militaire, précisant qu'il avait participé à toutes les guerres récentes : les deux guerres du Golfe, l'ex-Yougoslavie et le Liban, rien que ça. "Je vais souvent sur la piste, j'aime sentir l'odeur du kérosène", avait-il déclaré. Son passé de pilote de chasse dans l'armée de l'air est donc vraisemblablement tout aussi hypothétique.