Enfants mordus par un chien au Havre : quatre personnes en garde à vue

  • A
  • A
Enfants mordus par un chien au Havre : quatre personnes en garde à vue
@ Reuters
Partagez sur :

DRAME - Un chien s’en est pris violemment à quatre jeunes. Quatre personnes ont été mises en garde à vue. 

Dimanche, la vie paisible d’un quartier pavillonnaire du Havre, en Seine-Maritime, a été brusquement interrompue. Un chien errant, un American Staffordshire Terrier (dit "Amstaff"), est entré dans un jardin particulier et s’en est pris violemment à une fillette. Puis, il s’est attaqué à trois autres jeunes, avant d’être maîtrisé par un riverain. Le propriétaire de l'animal a été retrouvé.

>> LIRE AUSSI - Ils chassaient des hérissons pour les manger : trois homme arrêtés 

Il s’en prend à une enfant de 9 ans. C’est la première victime, âgée de 9 ans, qui a été la plus sérieusement blessée. Le chien lui a infligé des morsures profondes à un bras et à une jambe. L’oncle de la fillette a réussi à mettre le chien en fuite.

Une fratrie attaquée. Le chien a ensuite poursuivi son errance et s’en est pris à trois jeunes d’une même famille, deux filles et un garçon, qui faisaient alors du roller. L'animal a attaqué d’abord la plus jeune, âgée de 11 ans. Sa sœur de 14 ans a voulu la protéger et s’est fait mordre à son tour. Idem pour le grand frère de 17 ans, qui a été atteint plus légèrement au poignet.

150 points de suture. La première victime a été menée aux urgences de l’hôpital du Havre où selon un témoignage recueilli par BFMTV, elle a été opérée pendant deux heures, recevant 150 points de suture.

Sous le choc, les deux filles étaient encore hospitalisées lundi matin alors que le grand frère était rentré au domicile familial.

>> LIRE AUSSI - Ils braquent une aveugle en menaçant son chien guide 

Le chien bientôt euthanasié ? Après ces agressions, le molosse a pu être calmé par un habitant du quartier. "Quand notre brigade canine est arrivée, le chien était bizarrement calme au pied d'un riverain qui avait réussi à le calmer", a expliqué le commissaire.
 
Quatre personnes, qui appartiennent à la même famille, ont été mises en garde à vue. Ils vivent dans le quartier où a eu lieu l'accident. Il s'agit d'un jeune adulte de 24 ans, "propriétaire de fait" du chien, de sa sœur, de son père et de sa belle-mère.Tous les quatre étaient à leur domicile lorsque l'animal s'est échappé. Ce dernier a été placé en fourrière et il risque l'euthanasie à l’issue de l’enquête.

Que dit la loi ? La possession de chiens dangereux, d'attaque, de garde ou de défense, est encadré par la loi du 20 juin 2008. Les Staffordshire sont considérés par cette loi comme chien "dangereux". Leurs propriétaires se doivent obtenir une attestation d'aptitude sanctionnant une formation sur l'éducation et le comportement canin. L'animal, pour sa part, doit être soumis, chez un vétérinaire, à une "évaluation comportementale". 

Les propriétaires de chiens responsables d'agressions mortelles encourent, sans circonstances aggravantes, jusqu'à cinq ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende.

>> LIRE AUSSI - Argentine : il tue son voisin après un combat de caniches