Un bar gay saccagé à Lille

  • A
  • A
Un bar gay saccagé à Lille
Le bar gay Vice Versa à Lille après l'agression.@ MAXPPP
Partagez sur :

4 hommes ont été placés en garde à vue. La LGBT parle d'"homophobie revendiquée".

L'info. Alors que l'examen du projet de loi en faveur du mariage pour tous entre dans sa dernière ligne droite à l'assemblée et que le mouvement d'opposition au projet se radicalise, un bar gay de Lille a été mis à sac mercredi soir. Quatre hommes ont insulté les clients et agressé les patrons de l'établissement. Ils ont été placés en garde à vue.

"On est là pour casser du pédé"

vice930

© LIONEL GOUGELOT/EUROPE1

Que s'est-il passé ? L'agression a eu lieu vers 22 heures mercredi soir, lorsque "quatre individus de 25 à 35 ans, crâne rasé, tatoués" sont arrivés devant le bar, a raconté Yohan, le propriétaire contacté par Europe 1. "On est là pour casser du pédé", auraient même lâché les quatre hommes en entrant. Devant le refus du gérant de "baisser les yeux", les quatre hommes "ont pris des chaises et des tables" installés en terrasse et "les ont jeté dans la vitrine". "J'ai pris une chaise en pleine tête", a expliqué le gérant, dont le visage portait des hématomes en fin de soirée. Selon le gérant, son associé et un serveur ont également été blessés, notamment au nez.



La fuite puis les interpellations. Les clients des différents bars de ce quartier du Vieux-Lille ont fini par s'attrouper et sont parvenus à mettre en fuite le petit groupe. Arrivée sur place après une dizaine de minutes, la police a rapidement repéré les quatre agresseurs présumés dans les rues voisines, le propriétaire du bar, monté à bord du véhicule de la police, les ayant reconnus. Les quatre hommes ont été interpellés, selon le gérant. Deux des agresseurs étaient en état d'ébriété.

 >> A lire aussi - Mariage gay :des violences cette nuit à Paris

L'ombre de l'extrême droite. Le ministre de l'Intérieur, qui a condamné jeudi "avec la plus grande fermeté" cette "agression homophobe", a indiqué que les individus "appartenaient manifestement à la mouvance d'extrême droite". Les quatre hommes, âgés de 18, 24, 25 et 50 ans, revendiquent en effet leur appartenance à une mouvance extrémiste, a précisé le parquet de Lille. Ils sont déjà connus de la justice pour des "faits mineurs", sans lien avec des violences

Des poursuites. Les quatre hommes sont poursuivis pour des dégradations volontaires en réunion et des violences volontaires sur personnes en raison de leur orientation sexuelle, a indiqué le procureur de la République de Lille, Frédéric Fèvre. Ils devraient être déférés vendredi dans la journée au parquet de Lille. "Les réquisitions du parquet seront sévères", a assuré le procureur. "Des propos homophobes ont été tenus. (...) Il s'agit de faits très graves, qui méritent une réponse rapide et empreinte de fermeté", a-t-il ajouté.

Un contexte de tensions autour du mariage gay. Le gérant du bar s'est dit, lui aussi, convaincu que l'agression était liée à la "tension" entourant le débat sur le
"#PrintempsFrançais #TousàlAN", peut-on lire sur le compte twitter de @hilde_75 "Parisienne et catho".

© CAPTURE TWITTER @hilde_75

mariage gay. De fait, l'agression est intervenue après la tenue d'une manifestation contre le mariage pour tous le jour même à Lille. A Paris, dans la soirée, des échauffourées ont également eu lieu en marge d'une manifestation d'"antis" près de l'Assemblée. Les députés poursuivent en effet l'examen en seconde lecture du projet de loi  sur le mariage pour tous.