Un aspirant djihadiste arrêté au Maroc avec ses deux fillettes

  • A
  • A
Un aspirant djihadiste arrêté au Maroc avec ses deux fillettes
@ Reuters
Partagez sur :

CANDIDAT - Un Marocain vivant en France a été interpellé à Casablanca avec ses deux fillettes françaises. Il est soupçonné d'avoir voulu rejoindre l’EI par la Turquie.

L'info. Un homme soupçonné de partir faire le djihad auprès de l'Etat islamique a été arrêté mercredi soir. Lorsqu’il est interpellé par les autorités à l’aéroport Mohammed V de Casablanca, ce Marocain d'envrion 30 ans, vivant en France est en compagnie de ses deux petites filles de deux et quatre ans. Il n’est pas en compagnie de son épouse, apparemment restée en France, mais de son autre femme, marocaine celle-ci, avec qui il a contracté un mariage coutumier, c’est-à-dire religieux.

>> LIRE AUSSI - INFO E1 - Le djihadiste arrêté au Maroc n'est pas connu en France

Il n'est pas sous contrôle judiciaire français. Selon le communiqué des autorités marocaines publié tard mercredi soir, le suspect était en relation avec des dirigeants de l’Etat islamique et avec la filière d’envoi de combattants en Irak et en Syrie démantelée le 14 Août dernier. Il comptait passer par la Turquie pour grossir les rangs de Daech.

>> LIRE AUSSI : A Strasbourg, ils s'entraînent au djihad avec des armes factices dans un parc

Toujours selon le même communiqué, l’homme, qui répond aux initiales de "N.R", est connu de la police française. En revanche, l'homme ne se trouve pas sous contrôle judiciaire comme l'indique le même texte. Selon les informations d'Europe 1, l'homme n'est ni connu de la police française, ni de la justice, ni des services renseignement. Ce dernier n'est pas inscrit au fichier des personnes recherchées (FPR) et ne faisait ainsi pas l'objet d'une fiche S.

2.000 Marocains déjà en Irak et en Syrie. Le Maroc est en première ligne dans la lutte contre les filières d’envoi de djihadistes auprès de l’Etat islamique. On estime que 2.000 Marocains, dont certains ont aussi la nationalité française, seraient actuellement en train de combattre dans les rangs de Daech.