Tué pour un refus de priorité : 20 ans de prison pour l'automobiliste meurtrier

  • A
  • A
Tué pour un refus de priorité : 20 ans de prison pour l'automobiliste meurtrier
runo Aubertin, 22 ans, comparaissait pour "assassinat".@ AFP
Partagez sur :

Inconnu jusque-là des services de police, l'accusé a été décrit comme un "simple d'esprit" impulsif et immature.

Un automobiliste accusé d'en avoir tué un autre d'une balle dans la tête en 2013 pour un refus de priorité a été condamné vendredi par la cour d'assises de la Marne à 20 ans de réclusion criminelle. Bruno Aubertin, 22 ans, comparaissait pour "assassinat" mais les jurés ont suivi les réquisitions de l'avocat général pour qui il s'agirait "d'une erreur judiciaire de mettre perpétuité", estimant qu'il n'y avait aucune préméditation dans son geste vu la rapidité avec laquelle se sont déroulés les faits. 

Une rixe entre plusieurs jeunes. Le 4 août 2013, un différend routier entre deux voitures près d'un lac avait engendré une rixe entre plusieurs jeunes. Bruno Aubertin, 19 ans au moment des faits, et François Sommesous (22 ans à l'époque) étaient rentrés chez ce dernier pour s'équiper d'une carabine 22 long rifle et partir à la recherche des passagers de l'autre véhicule. Ils les avaient retrouvés sur le parking d'un restaurant, où Aubertin avait tiré sur Jonathan Cwikla, 19 ans, l'atteignant d'une balle à la tempe gauche.

"Un simple d'esprit". Inconnu jusque-là des services de police, l'accusé a été décrit comme un "simple d'esprit" impulsif et immature, un jeune homme "déconcertant de candeur et d'innocence" capable de faire abstraction de la victime et des conséquences de son geste mais ne présentant "aucune déficience intellectuelle".