Tué pour quelques dizaines d'euros

  • A
  • A
Tué pour quelques dizaines d'euros
Le commerce braqué est situé sur l'avenue des Chutes-Lavie, à Marseille.@ MAXPPP
Partagez sur :

A Marseille, un marchand de journaux a été poignardé à mort vendredi soir.

Ce sont deux clients du marchand de journaux qui ont donné l'alerte vendredi soir aux alentours de 19 heures alors qu'ils aperçoivent le gérant à terre et un homme à capuche fouillant le tiroir-caisse. Depuis un magasin voisin, ils appellent alors le 17.

Arrivée sur place, la police découvre le corps du papetier gisant sur le sol. Le commerçant, âgé de 50 ans, a été poignardé à trois reprises au thorax.

Pour Nadège, une habituée de ce commerce, interrogée par Europe1 : "c'est malheureux, c'était un monsieur très gentil du quartier. J'habite en face et c'est choquant, il était gentil comme tout, c'est terrible".

"Un vol à main armé qui a mal tourné"

Jacques Dallest, Procureur de la République, a expliqué au micro d'Europe1 que la piste du braquage était privilégiée : "il semblerait que le tiroir caisse ait été ouvert dans un vol à main armé qui a mal tourné". Selon les premières estimations, le butin ne s'élèverait qu'à quelques dizaines d'euros et des jeux de grattage.

Sur les lieux du drame, les enquêteurs ont poursuivi leurs investigations jusque tard dans la nuit. Le magasin de la victime n'était pas équipé d'un système vidéo qui aurait permis de filmer l'agression, et il n'y a pas de caméras à l'extérieur, c'est donc à un minutieux relevé d'empreintes que se sont livrés les spécialistes de la police technique et scientifique.

Les enquêteurs comptent aussi sur les témoignages. Une autopsie devrait par ailleurs avoir lieu au cours du week-end à l'institut médico-légal de la Timone.