Trois hommes exécutés près de Marseille

  • A
  • A
Trois hommes exécutés près de Marseille
Les policiers ont travaillé une grande partie de la nuit pour collecter des indices.@ REUTERS
Partagez sur :

Les dépouilles ont été retrouvées dans une voiture en flammes dimanche soir aux Pennes-Mirabeau.

La nuit de dimanche à lundi a été agitée aux Pennes-Mirabeau, une commune proche de Marseille. Trois corps calcinés ont en effet été découverts à l’arrière d’un véhicule, une Audi A3, se trouvant sur le bas-côté de la route, à l’entrée d’une forêt de pins. Un impact de balle a été retrouvé sur le côté droit de la voiture.

"Probablement un règlement de comptes"

Alertés par l'explosion de cette voiture, qui se trouvait dans une pinède à quelques mètres d'un chemin qui longe une zone résidentielle, les riverains ont prévenu les pompiers peu avant minuit. Pendant près de quatre heures, des experts de la police scientifique et technique, ainsi que des membres de la Police judiciaire de Marseille ont méticuleusement relevé des indices à la lumière des projecteurs, dans un périmètre strictement délimité par des cordons de sécurité et protégé des regards par des bâches. Vers 3h45, peu après que les trois corps ont été enlevés, un représentant de la PJ a indiqué que "les premières constatations (étaient) terminées". La carcasse calcinée de l'Audi A3, dont le toit avait été découpé pour extraire les corps, a été évacuée aux alentours de 4 heures par une dépanneuse.

Le parquet d'Aix-en-Provence est chargé de l'affaire, et il devrait s'exprimer lundi dans la journée. L'enquête a été confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire de Marseille, déjà en charge de plusieurs dossiers similaires. Une autopsie est prévue dès lundi matin. Elle pourrait notamment permettre de déceler d'éventuelles blessures par arme. "Il s'agit manifestement d'un règlement de comptes", a affirmé la procureure d'Aix-en-Provence, Dominique Moyal.

D’autres affaires similaires

Le 19 décembre, le corps carbonisé de Jonathan Pham Van, un Marseillais de 27 ans, avait été retrouvé dans une voiture en feu sur un parking de Septèmes-les-Vallons, une commune proche. Cet homme, qui avait des antécédents judiciaires en matière de trafic de stupéfiants, avait reçu une blessure par arme à feu à la tête.

Yves Robert, secrétaire régional du Syndicat national des officiers de police (Snop), relevait lundi que cette méthode semble s'apparenter à celle du "barbecue" utilisée à plusieurs reprises au sein du grand banditisme dans les années 2000 dans la région, sous réserve des plus amples éléments à venir sur l'affaire des Pennes.

Marine Le Pen, candidate du Front national à l'élection présidentielle, a réagi lundi après la découverte des corps, jugeant que Nicolas Sarkozy et son ministre de l'Intérieur Claude Guéant étaient "totalement dépassés par les événements". Affirmant que la situation "n'est plus sous contrôle" dans les environs de Marseille, elle a estimé que le gouvernement était "en déroute totale face à cette explosion de violence" dans la région. "Hier symbole de sa stratégie de communication, Marseille est aujourd'hui devenue le plus triste symbole de l'échec lamentable du gouvernement" a dénoncé la candidate.