Quatre personnes ont été mises en examen à Lyon dans le cadre d'une enquête sur le vol de 22.000 palettes dans un entrepôt Ikea du Rhône, dont le préjudice est estimé à plus de 200.000 euros, a-t-on appris auprès de la police dimanche, confirmant une information du Progrès.

Le magasin de meubles d'origine suédoise, qui avait remarqué d'importants manques dans ses stocks de palettes de manutention, avait déposé plainte il y a deux mois. En remontant la piste d'une complicité au sein d'Ikea, les policiers lyonnais sont parvenus à démanteler un petit réseau constitué d'un salarié de l'entrepôt situé à Toussieu, dans le Rhône, d'un intermédiaire et de deux dirigeants d'une entreprise de récupération de palettes en bois.

"Grâce aux informations fournies par le salarié, ils s'introduisaient la nuit dans l'entrepôt avec un semi-remorque et dérobaient des palettes pour les revendre", a indiqué une source policière. Le salarié a été interpellé il y a une dizaine de jours et les trois autres personnes ont été arrêtées en début de semaine.