Roissy : deux policiers interpellés pour trafic de drogue

  • A
  • A
Roissy : deux policiers interpellés pour trafic de drogue
@ DGPN-SICOP
Partagez sur :

Ces deux fonctionnaires de la police aux frontières (PAF) sont soupçonnés d'avoir facilité la sortie de la drogue pour un réseau de trafiquants.

Ils ont été arrêtés avec deux valises remplies de 20 kg de cocaïne chacune. Deux fonctionnaires de la police aux frontières (PAF) ont été interpellés dimanche à l'aéroport de Roissy, dans le cadre d'un dossier majeur de trafic de drogue, comme l'a révélé France 3.

Deux valises, 40 kg de cocaïne. Les deux policiers ont été interpellés dans le cadre d'une commission rogatoire délivrée par un juge d'instruction parisien. Sur le tarmac de l'aéroport, dans le coffre de leur voiture de service sérigraphiée "police", les enquêteurs ont retrouvé deux valises contenant chacune une vingtaine de kilos de poudre blanche. Les deux hommes venaient semble-t-il de récupérer les bagages déchargés depuis un avion en provenance de République Dominicaine. Selon les informations recueillies par Europe 1, la mission présumée des deux policiers consistait à faciliter la sortie de la cocaïne de l'aéroport afin que la drogue soit remise aux trafiquants.

Le chef présumé arrêté, blessé et hospitalisé. Une grande partie de ce réseau a été mis au jour dimanche, au terme de deux ans d'uneenquête conduite par l'office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCTRIS), la PJ de Versailles et la PJ parisienne. Une dizaine d'interpellations ont ainsi été menées. Le chef présumé de ce réseau fait lui aussi partie de ce coup de filet. Il a été arrété lors d'une opération très musclée à Saint-Cloud, dans les Hauts-de-Seine. Un policier a dû ouvrir le feu en pleine rue. Blessé, le suspect était hospitalisé dimanche soir.

Deux délégués syndicaux de la police. Les deux policiers de la PAF, ont quant à eux été placées en garde à vue. Il s'agit de deux délégués syndicaux : un brigadier chef de 53 ans et un gardien de la paix de 35 ans. Ce dernier, d'allure toujours très soigné, selon des témoignages recueillis par Europe 1, affichait toujours un bronzage impeccable et faisait même retoucher ses uniformes pour qu'ils lui aillent parfaitement. Un policier avec beaucoup d’entre-gens, bien connu à Roissy, qui était également un fêtard invétéré, noctambule averti et d'ailleurs neveu d'un des rois de la nuit en France. Combien de valises ces deux policiers ont-ils fait passer depuis deux ans ? Qu'ont-ils obtenu en retour ? Autant de questions qui leurs sont posées depuis dimanche, leur de leurs auditions qui pourront durer jusqu'à 96 heures.