Toulouse : un policier agressé à l'arme blanche dans un commissariat

  • A
  • A
Toulouse : un policier agressé à l'arme blanche dans un commissariat
@ AFP
Partagez sur :

Un fonctionnaire de police a été poignardé, mardi après-midi, dans un commissariat central de la ville rose. 

Un agent de police, adjoint de sécurité, a été blessé à l'arme blanche, mardi après-midi, dans la zone d'accueil d'un commissariat en plein cœur de Toulouse, rue du Rempart Saint-Etienne. Son agresseur a été interpellé sur place aussitôt. La police judiciaire de Toulouse est chargée de l'enquête.  

Selon les informations d'Europe 1, la victime aurait été sérieusement touchée à la gorge, mais son pronostic vital n'est pas engagé. Elle a été transférée à l'hôpital de Purpan. L'adjoint de sécurité "a eu des points de suture, l'impact n'a pas été très important", a indiqué Didier Martinez, secrétaire général régional du syndicat SGP-Police. 

Un geste prémédité ? Ce responsable syndical a également donné quelques précisions sur les circonstances de l'attaque : "Un individu s'est présenté à l'accueil pour un dépôt de plainte. Il a très vite tenté de s'emparer de l'arme de l'adjoint de sécurité, qui a été frappé au cou par un couteau". "C'est un geste délibéré et peut-être prémédité", a ajouté Didier Martinez, expliquant "qu'il est sorti, avant son acte, du commissariat puis re-rentré".

Si on ignore pour l'instant les motivations de son acte, cet individu avait fait "plusieurs séjours en hôpital psychiatrique, dont il était sorti en février", selon le procureur Pierre-Yves Couilleau. "Il n'était pas fiché S (radicalisation islamiste) et le SRPJ est saisi d'une tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'autorité publique", d'après la même source. "Il n'y a eu aucune revendication de quelque nature que ce soit", mais "lors de son interpellation", il a déclaré "j'en ai marre de la France, de ce pays". 

Cazeneuve apporte "son entier soutien". Dans un communiqué diffusé mardi, le ministre de l'Intérieur "apporte son entier soutien au policier [...] à sa famille, à ses proches et à l'ensemble de ses collègues" et lui souhaite "un prompt et complet rétablissement. Bernard Cazeneuve rappelle également que les policiers "méritent le respect et la considération de tous nos concitoyens".