"Thierry Dol ne se satisfera pas de cette nébuleuse", dit son avocat

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Invité d'Europe Soir, Me Alex Ursulet, avocat de l'ex-otage Thierry Dol, est revenu sur l'intention de son client de porter plainte contre l'Etat français.

L'ancien otage français au Mali, Thierry Dol, a annoncé lundi son intention de porter plainte contre l'Etat et Areva pour "non-assistance à personne en danger". Interrogé dans Europe Soir lundi, son avocat, Me Alex Ursulet a dressé la liste des reproches que l'ancien employé d'Areva adresse à l'entreprise, ainsi qu'à la France.

Beaucoup de questions en suspens. Thierry Dol veut tout connaître des conditions de son enlèvement. "Areva a-t-il pris toutes les précautions", s'est interrogé son avocat. "Pourquoi cela a-t-il pris autant de temps, alors que les services français savaient parfaitement où étaient les otages ?", a demandé Me Alex Ursulet. Thierry Dol "a-t-il été aussi otage d'une situation politique au niveau national ? Une rançon a-t-elle été versée ?"... L'affaire est ponctuée de points d'interrogation que l'avocat et l'ancien otage veulent faire sauter un par un. "Il ne se satisfera pas de cette nébuleuse, il a besoin de cette vérité", a déclaré Me Alex Ursulet.

Pourquoi maintenant ? Libéré le 29 octobre 2013 après trois ans de captivité au Sahel, Thierry Dol est "en pleine reconstruction. Il a des séquelles physiques, physiologiques et psychologiques de cette détention extrêmement dure", a assuré son avocat. C'est l'une des raisons pour lesquelles l'ancien otage n'a pas voulu porter l'affaire en justice aussitôt après sa libération. Selon Me Ursulet, Thierry Dol est par ailleurs "un homme responsable", qui n'a pas voulu mettre en danger la vie d'un autre otage détenu au Mali à l'époque, Serge Lazarevitch.