Suisse : un père suicidaire et ses deux enfants retrouvés morts

  • A
  • A
Suisse : un père suicidaire et ses deux enfants retrouvés morts
Le massif du Creux-du-Van, où les corps ont été découverts. @ FABRICE COFFRINI / AFP
Partagez sur :

Les cadavres d'un père et de ses deux enfants ont été découverts vendredi matin, au pied d'une falaise dans les montagnes suisses. Tous les trois étaient de nationalité française.

L'homme, un Français originaire de Franche-Comté, avait perdu récemment la garde de ses deux enfants, âgés de deux et trois ans. Leurs cadavres ont été retrouvés en bas d'une falaise en Suisse, dans la région de Neuchâtel. L'hypothèse du suicide est privilégié par la police suisse. Le corps d'une femme a également été découvert à quelques centaines de mètres de là, mais les premiers indices de l'enquête indiquent qu'elle ne serait pas l'épouse de l'homme ni la mère des enfants retrouvés.

Une lettre dans le véhicule du père. Les autorités suisses ont retrouvées une lettre manuscrite dans le véhicule du père de famille. L'homme explique son geste "par une décision de justice défavorable", selon L'Est Républicain. Vendredi matin, le Franc-Comtois avait appelé un membre de sa famille pour prévenir de l'imminence de son geste, dans le massif du Creux-du-Van. Ce proche avait immédiatement alerté les forces de l'ordre. Un hélicoptère et une quarantaine de policiers accompagnés de chiens renifleurs s'étaient immédiatement lancés à leur recherche, selon le porte-parole de la police.

Le suicide, "scénario le plus plausible". La femme, dont la cause de la mort n'a encore pas été établie, ne semble pas être la mère des enfants, mais à ce stade de l'enquête, "on ne peut pas l'exclure, c'est un peu confus". "Le scénario le plus plausible est que l'homme s'est suicidé et a tué ses deux enfants", a indiqué le porte-parole de la police. Un communiqué de la police a indiqué vendredi soir que cet homme était âgé de 45 ans, son fils de deux ans et sa fille de trois.

Les quatre de nationalité française. Quant à la femme dont le corps a été retrouvé un peu plus loin, elle était âgée d'environ 45 ans et vivait à Neuchâtel, selon le même communiqué qui n'apporte toutefois pas de précision sur un éventuel lien avec la découverte des trois autres corps. Seule indication apportée par le communiqué : les premiers éléments de l'enquête n'excluent pas qu'elle se soit également suicidée. Tous les quatre seraient de nationalité française.