Strasbourg : 68 kg d'héroïne saisis, démantèlement d'un réseau de trafiquants

  • A
  • A
Strasbourg : 68 kg d'héroïne saisis, démantèlement d'un réseau de trafiquants
L'affaire a éclaté vendredi dernier lorsque la police a intercepté à Strasbourg une voiture revenant des Pays-Bas avec de l'héroïne. Image d'illustration. @ DGPN/Sicop
Partagez sur :

Selon la police, la récente amélioration des dispositifs d'entraide judiciaire franco-allemande a largement contribué au démantèlement du réseau. 

Quelque 68 kilos d'héroïne, des armes de poing, des munitions de guerre et de l'argent liquide ont été saisis ces derniers jours à Strasbourg et à Kehl en Allemagne, et deux trafiquants suspectés ont été interpellés, a-t-on appris mercredi à Strasbourg  de source policière.

70.000 euros en liquide. Les deux individus arrêtés, très connus des policiers et plusieurs fois condamnés pour trafic de stupéfiants, étaient basés dans le quartier de la Meinau et louaient un appartement à Kehl qui leur servait d'entrepôt et de conditionnement de la drogue, selon l'unité de lutte contre les stupéfiants et l'économie souterraine de la sécurité publique du Bas-Rhin. 48 kg d'héroïne ont été saisis samedi dans cette planque allemande et 20 autres kilos, des armes et 70.000 euros en liquide dans des boxes loués à la Meinau.

Des hommes encore recherchés. L'affaire a éclaté vendredi dernier lorsque la police a intercepté à Strasbourg une voiture revenant des Pays-Bas avec de l'héroïne. Samedi, un individu était interpellé puis un second lundi, tous deux dans le quartier de la Meinau, réputé pour servir de plaque tournante du trafic de drogues dures. D'autres individus suspectés de faire partie du réseau ont été identifiés et sont recherchés. Les deux hommes interpellés sont actuellement en cours de présentation à un magistrat instructeur à Strasbourg en vue d'une mise en examen.

Entraide franco-allemande. Selon la police, la récente amélioration des dispositifs d'entraide judiciaire franco-allemande a largement contribué au démantèlement du réseau et à la saisie de la drogue puisque la Kriminalpolizei d'Offenbourg et son antenne de Kehl a effectué très rapidement, à la demande des enquêteurs français, la perquisition de l'appartement loué par les trafiquants à Kehl.