Stains : accident mortel dans une église

  • A
  • A
Stains : accident mortel dans une église
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le plancher d’un lieu de culte évangélique s’est effondré, faisant un mort et 32 blessés.

Un enfant de six ans a été tué et 18 personnes ont été blessées dimanche dans l'effondrement du plancher d'un pavillon servant de lieu de culte évangélique à Stains, où entre 100 et 150 personnes s'étaient réunies en famille en ce dimanche de Pâques. Un enfant de deux ans et une femme de 42 ans ont été hospitalisés dans un état critique après ce drame survenu dans ce local situé à quelques mètres de Pierrefitte-sur-Seine dans le nord du département.

Le préfet de Seine Saint-Denis Christian Lambert, qui s'est rendu sur place, a évoqué une "urgence relative pour 32 autres personnes" blessées, avant d’ajouter que de très importants secours ont été dépêchés sur place. Ont été mobilisés quelque 150 sapeurs-pompiers venus de 27 casernes, 48 véhicules et un hélicoptère pour évacuer les blessés les plus graves vers les hôpitaux.

Un bilan provisoire faisait état de quatre blessés graves et de dix blessés légers, mais ce bilan reste provisoire, ont précisé police et pompiers. Le pronostic vital est engagé pour deux autres personnes, un enfant de deux ans, transporté à l'hôpital Necker à Paris, et une femme de 42 ans, a précisé le préfet Christian Lambert qui a évoqué une "urgence relative pour 32 autres personnes" blessées dans leur chute survenue.

La surcharge a provoqué l'effondrement

"Il y avait une célébration avec entre 100 et 150 personnes au premier étage. Une partie du premier étage s'est effondrée sous le poids", a raconté le préfet Lambert. "Les personnes sont tombées avec le plancher." Le bilan aurait pu être encore plus lourd: "Il n'y avait personne en dessous", a relevé le haut fonctionnaire qui a prévenu que ses services allaient examiner "de près le problème de sécurité de cette salle".

Une chute d'environ 2,5 mètres, a précisé une source proche de l'enquête qui ajoute que la structure a pu être fragilisée par les danses très rythmées qui accompagnent d'ordinaire ces offices.  "J'ai entendu un cri, je me suis retourné et j'ai vu de la poussière, j'ai vu que le plancher s'était effondré, c'est affreux", a confirmé un homme se présentant comme Frère Patrick, présent sur place.

La communauté haïtienne touchée

Selon une voisine, ce lieu de culte était installé depuis un an environ dans ce pavillon, situé dans un petit secteur pavillonnaire coincé entre une zone industrielle et des voies ferrées. Ce local est fréquenté par la communauté haïtienne, ont précisé les voisins et le préfet qui s'est immédiatement rendu sur place. Le responsable d'une autre communauté évangélique appartenant à l'église Bethel, située dans la même rue, a déclaré: "C'est la communauté haïtienne, on les a vu arriver il y a un an, un an et demi, ils font une location. C'est une salle des fêtes à la base."

"Ici c'est comme une grande famille qui se réunit dans la joie, l'allégresse, un peu comme le gospel, tous les dimanches, dans un grand culte. L'association a été créée il y a six ans et nous sommes dans ces locaux, qui sont en bon état, depuis quatre ans", a confirmé un homme se présentant comme Frère Patrick et ayant déjà officié dans les lieux.