Six personnes recherchées en France après une prise d'otages en Suisse

  • A
  • A
Six personnes recherchées en France après une prise d'otages en Suisse
Les six personnes recherchés sont liées à la prise d'otages d'une famille lors d'un braquage.@ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

Les six individus ont pris en otage une famille et ont volé "une bonne quantité d'or", avant de relâcher les otages et de prendre la direction de la France.

Six personnes étaient recherchées vendredi en France après une prise d'otages et un vol d'or qui se sont déroulés tôt dans la matinée en Suisse, a-t-on appris auprès de la police de Neuchâtel. "Le vendredi 12 janvier 2018 aux premières heures du jour, six individus ont pris en otage une famille de La Chaux-de-Fonds" et ont volé "une bonne quantité d'or", avant de relâcher les otages et de prendre la direction de la France où "des opérations de police sont actuellement en cours", selon cette source.

Trois otages. Pendant que les malfaiteurs retenaient sa famille, le père, directeur de l'entreprise Cendror, spécialisée dans la récupération des métaux précieux, a été contraint de "se rendre dans les locaux de la société, afin de récupérer une certaine quantité d'or", selon le communiqué de la police. Il s'agit d'une "bonne quantité d'or", a déclaré Pierre-Louis Rochaix, porte-parole de la police neuchâteloise, sans vouloir donner plus de précision. Les otages étaient au nombre de trois : le directeur et son épouse ainsi qu'un "enfant d'une dizaine d'années", a précisé Pierre-Louis Rochaix, selon lequel ils n'ont pas subi de "violence physique".

Opérations en cours. Après avoir récupéré l'or, les malfaiteurs ont emmené la famille avec eux avant de les abandonner à la frontière suisso-française. "La famille a pu être récupérée saine et sauve", a souligné la police dans un communiqué, ajoutant qu'un "dispositif conséquent été déployé en France par la gendarmerie nationale". "Des opérations de police sont actuellement en cours dans ce pays", a-t-elle ajouté. "S'agissant du butin, pour l'heure il ne peut être établi avec précision. Le procureur de permanence a ouvert une procédure pénale", a-t-on également mentionné de même source.