Saône-et-Loire : à 94 ans, il se fait opérer de la carotide sans anesthésie

  • A
  • A
Saône-et-Loire : à 94 ans, il se fait opérer de la carotide sans anesthésie
@ AFP
Partagez sur :

Malgré les deux tentatives infructueuses d'anesthésies locales, le chirurgien a décidé de continuer l'opération de la carotide d'André.

Un homme de 94 ans a été opéré de la carotide en janvier dernier au CHU de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) sous une anesthésie locale qui n'a pas fonctionné, rapporte Le Journal de Saône-et-Loire jeudi.

Une anesthésie qui ne prend pas. "Quand le chirurgien a commencé à couper, j’ai carrément hurlé : 'Ça va pas ! Arrête tu me fais mal'", a raconté André, 94 ans, au journal local. Après deux accidents vasculaires cérébraux, le nonagénaire a dû se faire opérer de la carotide le 24 janvier dernier. L'anesthésie locale n'ayant pas fonctionné, malgré deux tentatives, le patient a gardé toute sa sensibilité.

"J'ai drôlement dansé". Il fallait "continuer le travail commencé", a précisé le chirurgien à André qui hurlait pourtant de douleur. "J'ai drôlement dansé", a raconté le nonagénaire. D'autant plus qu'une fois cette séance de torture passée, il n'a eu aucune explication.

"Je pense qu’il aurait été souhaitable que l’on nous informe de ce qui s’est passé et que l’on présente des excuses à mon époux, cela aurait été la moindre des choses", s'est indigné son épouse auprès du journal. Alors quand on lui demande s'il va subir la même opération pour l'autre carotide, il répond : "Je préfère me suicider !".

Une réclamation. Une semaine après cet épisode, le couple a envoyé une lettre à l'hôpital de Chalon-sur-Saône qui a confirmé au Journal de Saône-et-Loire l'avoir reçu. La direction de l'établissement a assuré "prendre en compte la réclamation" mais ne pas être en mesure de s'exprimer sur ce dossier en raison du secret médical.