Saint-Etienne-du-Rouvray : la mère du second suspect refuse d'y croire

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Âgé 19 ans, Abdel Malik P. est le second assaillant de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray. A Aix-les-Bains, ses proches ne doutent pourtant pas une seconde de son innocence.

REPORTAGE

C'est un petit trois-pièces, situé dans un immeuble d'une cité HLM d'Aix-les-Bains, en Savoie. C'est là que vivait, avec sa mère et sa jeune sœur de 17 ans, Abdel Malik P., le second suspect de l'attentat de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray. Sa maman a accepté d’ouvrir la porte au reporter d'Europe 1.


Mise à jour : jeudi matin, le deuxième tueur de l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray, Abdel Malik P., a été "formellement identifié", indique jeudi matin le parquet antiterroriste de Paris.

Des vidéos sur la Syrie. L'appartement, très chichement meublé, est encore chamboulé par les perquisitions de la nuit. Dans la chambre de son fils, un coran trône sur le bureau. Pour sa mère, il est impossible de penser que son fils de 19 ans ait pu basculer dans le radicalisme. Même si, elle le reconnait, il regardait parfois des vidéos récupérées sur Internet. "Ça peut arriver, tout le monde regarde des vidéos de la Syrie. Moi ça m’arrive", concède-t-elle. "En tout cas, mon gamin, je ne le sens pas capable de faire ces conneries à deux balles, il n’est pas du tout ce personnage-là, c’est pas possible."

"Il ne m'a jamais parlé de Daech". Comme sa mère, visiblement ébranlée et sous le choc, Hakim ne veut pas croire à la culpabilité de son ami, avec qui il allait régulièrement à la mosquée. "Il ne m’a jamais parlé de Daech, c’est quelque chose qui ne rentrait jamais dans son langage. Je connais cette personne, il n’aurait jamais fait ça. C’est quelqu’un qui a envie de travailler, qui veut évoluer dans sa vie. Il ne voulait pas tuer des gens, crier 'Allah Akbar' pour rien. Ce n’est pas lui, ça ne peut pas être lui", martèle-t-il.

Le terroriste présumé avait l’habitude de s’absenter quelques jours. Lundi matin, il a quitté le domicile en expliquant à sa mère qu’il partait à Nancy voir un cousin. Il n'a pas donné de nouvelles depuis.