Saint-Denis : cinq morts et deux blessés graves dans l'incendie d'un immeuble

  • A
  • A
Saint-Denis : cinq morts et deux blessés graves dans l'incendie d'un immeuble
L'incendie a débuté lundi soir vers 19h30.@ Pompiers de Paris
Partagez sur :

L'immeuble touché par l'incendie était récent et n'était pas classé comme insalubre, selon des informations livrées par le maire de Saint-Denis.

Au moins cinq personnes ont été tuées et deux autres grièvement blessées dans l'incendie d'un immeuble lundi soir à Saint-Denis, a-t-on appris dans la nuit auprès des pompiers.



Une famille décimée ? Il y a deux blessés graves et neuf blessés légers, dont trois pompiers. Les cinq victimes mortes ont été "retrouvées dans les décombres de l'immeuble" et comme elles "ont fortement subi les effets de l'incendie" il est "impossible en l'état d'identifier les victimes", a aussi indiqué dans la nuit un porte-parole des pompiers. Mais selon des voisins et une personne se présentant comme un parent, les victimes seraient une mère et ses trois enfants, deux filles âgées de 12 et 21 ans et un garçon de 15 ans, ainsi qu'une amie de la mère.

Effondrement d'un étage. Un premier bilan en début de soirée faisait état de 12 blessés, dont deux graves, deux personnes qui ont sauté par la fenêtre depuis les étages de l'immeuble. Mais leur pronostic vital n'était pas engagé. L'incendie s'est déclaré vers 19h30 dans la cage d'escaliers, encombrée selon des témoignages de valises et d'affaires. Le feu a finalement été maîtrisé trois heures après. L'intervention des pompiers a été cependant rendue très difficile par la présence de portes blindées et l'effondrement partiel de la structure de l'immeuble.

Un immeuble récent. "On ne sait pas d'où est parti le feu", avait déclaré dans la soirée le maire adjoint chargé du Logement, Stéphane Peu, qui s'était rendu sur place. Il avait précisé que cet immeuble relativement récent de quatre étages, situé dans le centre de Saint-Denis, n'était "pas classé insalubre". Une enquête, confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis, a été ouverte pour déterminer les causes exactes du départ de feu.