Les opérations de neutralisation d'une cuve de l'usine chimique Lubrizol de Rouen après un important échappement de gaz malodorant lundi, et dont la fin était attendue samedi soir, se poursuivront jusqu'à nouvel ordre, a annoncé la préfecture de Seine-Maritime.

"Nous pensions ce samedi matin que notre protocole de traitement permettrait d'arriver jusqu'au fond de la cuve dans la soirée, mais nous avons dû réadapter notre protocole de façon à ce que le nettoyage se poursuive de façon totalement contrôlée", a indiqué Florence Gouache, directrice de cabinet du préfet, soulignant ne pas avoir de "timing annonçable" de fin des opérations.

Dans la matinée, le préfet Pierre-Henry Maccioni avait indiqué espérer un achèvement "de toutes les opérations de neutralisation" dans la soirée de samedi, et pouvoir signer dans la foulée l'arrêté de reprise d'activité du site, suspendue depuis six jours.