Rennes : une femme enceinte séquestrée et forcée à boire de l'eau de Javel

  • A
  • A
Partagez sur :

La future mère a été enlevée et forcée à boire de l'eau de Javel, par un duo de femmes soupçonné d'avoir voulu venger l'une d'elles après un dépit amoureux.

Une femme enceinte de plusieurs mois a été enlevée à un arrêt de bus le 15 septembre dernier près de Rennes et relâchée après plusieurs heures. Entre temps, ses ravisseurs l'ont forcée à boire de l'eau de Javel, sans doute pour nuire à sa grossesse, rapporte Ouest France mardi. 

Enlevée et forcée à boire de l'eau de Javel. La jeune femme, contrainte de monter dans une voiture par plusieurs personnes, a été relâchée près d'un étang plusieurs heures après son enlèvement. Immédiatement transportée aux urgences, la future mère et son bébé ne sont plus en danger, affirme le parquet de Rennes.

Deux femmes parmi les agresseurs. Quant aux ravisseurs, les enquêteurs de la police judiciaire ont interpellé deux femmes d'une vingtaine d'années, par la suite mises en examen pour enlèvement, séquestration, administration d'une substance nuisible et violences aggravées malgré leurs dénégations, détaille Ouest France. Elles ont été placées sous contrôle judiciaire.

Une vengeance amoureuse. Les enquêteurs ont retenu la thèse de la vengeance après un dépit amoureux. L'une des jeunes femmes aurait eu une relation avec le compagnon de la victime et n'aurait pas supporté la séparation. Elle aurait alors voulu se venger. Les investigations se poursuivent dans leur entourage.