Quick : l’intoxication reste une piste

  • A
  • A
Quick : l’intoxication reste une piste
@ MAXPPP
Partagez sur :

L’autopsie de l’ado décédé n’a pas permis de déterminer si son repas avait causé sa mort.

Benjamin, 14 ans, est mort samedi d’un "double œdème, cérébral et pulmonaire, dont on ne connaît toujours pas les causes", a affirmé lundi la procureure de la République d'Avignon Catherine Champrenault. Elle commentait ainsi les résultats de l’autopsie de l’adolescent, décédé après avoir dîné dans un fast-food de la chaîne de restauration rapide Quick.

L’autopsie, dont les résultats ont été rendus publics lundi, ne permet ni d’écarter, ni d’avérer la thèse de l’intoxication alimentaire. "Une expertise complémentaire, bactériologique et virale", est nécessaire afin de déterminer si le repas consommé par le jeune homme est à l’origine de sa mort.

Les analyses effectuées à l’intérieur du Quick, et dont les résultats seront rendus publics mardi, devraient également permettre d’en savoir plus.

"En excellente santé"

Le jeune homme était en "excellente santé", et ne souffrait d’aucune maladie chronique.

Vendredi soir, Benjamin et sa famille ont dîné au Quick de la zone commerciale "Cap Sud", en périphérie d’Avignon. Durant la nuit, l’adolescent et son père, qui avaient consommé le même repas, ont été pris de vomissements et de violents maux de tête. La mère et la sœur, qui n’avaient pas commandé le même menu, n’ont souffert d’aucun symptôme. Samedi matin, Benjamin mourrait dans son domicile d’Oppède, dans le Vaucluse.

Par mesure de précaution, la préfecture du Vaucluse a fait fermer le restaurant dès samedi, et demandé que des prélèvements soient faits. A ce jour, aucun autre client du restaurant n’a déclaré avoir été malade. L’enquête a été mise entre les mains des gendarmes d’Avignon.