Charlie Hebdo : ce qu'on sait des frères Kouachi

  • A
  • A
Charlie Hebdo : ce qu'on sait des frères Kouachi
@ AFP
1205 partages

L’ENQUÊTE - Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, a précisé les profils de Chérif et Saïd Kouachi, les deux frères recherchés après la tuerie à Charlie Hebdo, mercredi.

• L'INFO

Les Kouachi, les deux frères suspectés d’avoir pris part à la tuerie de Charlie Hebdo, étaient retranchés vendredi dans une entreprise de Dammartin-en-Goêle, où une prise d'otages est en cours.

>>> Lire les dernière infos. Les deux frères traqués

• LES PROFILS 

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a précisé jeudi soir les profils des deux hommes :

Saïd Kouachi, 34 ans. L'aîné des deux frères actuellement recherchés dans l'enquête sur l'attentat contre Charlie Hebdo a été "formellement reconnu sur photo comme agresseur", a annoncé Bernard Cazeneuve."Domicilié à Reims" et "sans emploi", il "n'a jamais été poursuivi ni condamné mais est apparu en périphérie des affaires judiciaires" dans lesquelles son frère cadet, Chérif, un djihadiste connu des services antiterroristes, a été impliqué, a précisé le ministre de l'Intérieur. L'aîné a passé "quelques mois" à s'entraîner aux armes de combat auprès d'un membre d'Al-Qaïda au Yémen en 2011, avant de rentrer en France, a en outre précisé au New York Times un haut responsable américain, jeudi soir.

Chérif Kouachi, 32 ans. Son frère Chérif, qui a fait partie de ce qui a été appelé "la filière des Buttes-Chaumont" visant à envoyer des djihadistes en Irak dans les rangs de la branche irakienne d'Al-Qaïda, "avait été décrit par ses complices au cours de l'instruction" qui a mené à sa condamnation à trois ans de prison dont 18 mois avec sursis en 2008, "comme violemment antisémite", a souligné Bernard Cazeneuve.  Les deux frères "avaient fait l'objet de surveillance", mais "aucun élément incriminant susceptible d'entraîner l'ouverture d'une information judiciaire n'avait été relevé à leur encontre", a-t-il rappelé.

>>> Lire son portrait. Chérif Kouachi, une bombe à retardement 

• SUR LA LISTE NOIRE AMERICAINE DU TERRORISME

Les deux auteurs présumés de l'attentat contre Charlie Hebdo étaient "depuis des années" sur la liste noire américaine du terrorisme, a indiqué à l'AFP un responsable américain des forces de l'ordre. Les frères Chérif et Saïd Kouachi figuraient sur "notre liste de surveillance depuis des années", a dit ce responsable sous couvert de l'anonymat. Les deux hommes figurent dans les bases de données américaines des personnes suspectées de terrorisme, y compris sur la fameuse "No Fly List" qui interdit à ceux qui y figurent de prendre des vols au départ ou à destination des Etats-Unis.

• LE FIL DE L'ENQUETE

Une carte d’identité retrouvée dans la voiture. Si les suspects ont été aussi vite identifiés, c'est probablement grâce aux indices qu'ils ont laissés derrière eux, notamment la carte d’identité de l'aîné, Saïd Kouachi. D’autres indices ont été retrouvés dans la voiture volée, qu'ils ont abandonnée dans le 19e arrondissement, comme un chargeur de Kalachnikov et deux sacs de sport.

Neuf personnes en garde à vue. Mercredi soir, "plusieurs perquisitions" ont été menées au domicile de Saïd Kouachi et chez plusieurs membres de sa famille et "neuf personnes sont actuellement placées en garde à vue", a-t-il ajouté.

90 témoins. Suite à la ligne verte activée mercredi - un appel à témoins a été publié avec les photos des deux suspects - dans la nuit de mercredi à jeudi. "plusieurs centaines d'appels téléphoniques" ont été exploités, a-t-il affirmé. "Plus de 90 témoins" ont été entendus dans cette enquête, et "plusieurs d'entre eux" ont rapporté "des propos qui ont pu être proférés à plusieurs reprises par les auteurs". Il a précisé que "des opérations particulièrement lourdes de police scientifique" étaient actuellement menées, que "des "investigations méticuleuses sur la téléphonie et internet" étaient en cours, et que des "dizaines de documents vidéos" étaient "actuellement exploités".